RSS
RSS

- Forum RPG mêlant fantasy et science fiction.

AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Nous avons 4 prédéfinis recherchés ! Tu les trouveras sur la barre latérale
    Une question à nous adressez ? Pose là par ici !
    Ton compte a été supprimé lors du recensement ? Tu peux demander à le récupérer dans la partie questions. Pense à nous donner assez de détails pour prouver que c'est bien toi.

    avatar
    - Intrépide -
    Voir le profil de l'utilisateurhttp://vidar-89-05.forumactif.com/
    Messages : 307
    Date d'inscription : 24/10/2015

    Mon personnage
    Réputation: Fugueuse à surveiller.
    Célébrité: Etranger
    Équipement:
    le Ven 2 Sep - 17:17

    Voyager


    - Merci à Seena pour cette annexe -
    I – Pourquoi voyager ?

    S’il est plus intéressant pour le joueur d’incarner un personnage se déplaçant sur le territoire, il faut pour cela que la raison du voyage soit cohérente avec votre histoire et le mode de vie des peuples. Sur Noren, on ne part pas en vacances d’hiver à Layane ou à Kelfiwe pour son soleil. Voici une liste non-exhaustive des raisons que peut avoir un personnage pour partir sur la route.

    - Quelques paysans trop pauvres pour posséder leurs terres vont de fermes en ferme pour y travailler quelques jours/semaines/mois/saisons. C’est notamment le cas des enfants n’ayant pas pu hériter de leur parent, à cause d’un trop grand nombre de frères et sœurs par exemple.

    - Diverses raisons religieuses : pèlerinage, voyage jusqu’à un monastère, se rendre en ville ou sur les côtes pour une célébration particulière. (annexes à venir).

    -Habitants chassés de leur village/terres par des attaques, principalement de la part des nomades.

    - Revenir chez soi, après avoir été obligé de quitter son village trop proche d’affrontements.

    -Le commerce, ou accompagner des commerçants.

    - Être un nomade nakhta

    - Être un saltimbanque ou un homme du voyage

    - Voyage pour la découverte / l’enseignement (pour les Nakhta principalement).

    - Chercher un travail ou une meilleure vie ailleurs

    - Les nobles peuvent posséder plusieurs résidences.


    II – Les routes

    Plusieurs possibilités concernant le moyen de transport utilisé. La quasi-totalité des voies sont terrestres. Les routes ne forment pas des lignes droites, mais zigzaguent entre les différents éléments tels que les montagnes ou les forêts. Ainsi, la route entre Tadala et l’Empire passe au Nord de la forêt Haï, par le passage du dragon et non par le site d’atterrissage, trop proche de la forêt et trop exposé au vent et aux éboulements de falaises.

    Les plus riches et les nomades se déplacent à cheval. Les Qiang ne sont pas familières avec ces bêtes-là, contrairement aux autres peuples. Elles préfèrent marcher autant que faire se peut. Les nobles voyagent en carrosse pour les courts trajets ou en voiture (les voitures du Moyen Âge hein…) plus confortable pour les voyages plus longs.

    En revanche, pour rejoindre les îles ou entre Penden et Ushi, le voyage s’effectue en bateau. Il existe alors plusieurs solutions : payer pour pouvoir voyager à bord d’une embarcation d’un autre ou partir à bord de son propre bateau, ce qui n’est absolument pas conseillé si vous ne connaissez pas parfaitement les eaux sur lesquelles vous vous aventurez. Faites attention : vous ne pouvez pas forcément embarquer votre monture ou vos chariots sur le bateau.


    III – Le commerce

    Une majorité des personnes sur les routes sont des commerçants. Les plus riches sont protégés par des mercenaires qiang, d’autres ont appris à se défendre eux-mêmes. Ils possèdent chariots, mules ou autres animaux de trait. Selon la route empruntée et la richesse des commerçants, certains vont d’auberges en auberges alors que d’autres préfèrent bivouaquer. Voyageant rarement seuls, il accepte parfois un nouveau compagnon de voyage contre de l’aide durant le trajet : s’occuper du bétail, guider le commerçant si vous connaissez les lieux, cuisiner et chasser.

    Concernant les marchandises, il suffit bien souvent de lire les descriptions des groupes et des lieux pour savoir ce qui peut être importé et exporté. Ainsi, aucun marchand ivrian n’irait vendre du riz aux Qiang, aucun Nakhti du poisson aux Naidiens.  


    IV – Les distances

    Voici un tableau afin de vous repérer sur les temps de trajet entre les villes. Une indication en bleu signifie que le voyage comporte au moins un tronçon en bateau.

    Attention : le nombre de jours n'est qu'une indication pour un groupe de personnes en bonne santé, sans entraînement particulier, voyageant avec un chariot. Le temps peut être diminué si vous possédez un cheval, si vous connaissez très bien le terrain et les raccourcis, si vous dormez peu... Il peut être allongé si la météo n'est pas clémente, si vous voyagez avec des personnes faibles ou si vous avez tendance à ne marcher que peu d'heures dans une journée.

    Clique dessus pour voir l'image en taille correcte !

    Par Moses




    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum