RSS
RSS

Si tu as des questions sur le forum ou son univers, c'est par ici ! Groupe à privilégier : Terrans. Le forum est officiellement ouvert depuis le 06/08/2016. N'hésite pas à t'inscrire ou à faire une demande de partenariat.

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre en terre inconnue [Hua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthorias de Loyce
- Civil ivrian -
Messages :
39

Date d'inscription :
17/08/2016


Mon personnage
Réputation: Combattant muet
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Mer 28 Sep - 0:08

Les territoires Qiangs étaient luxuriant, et de grande forêt bordait tout le territoire, il aurait presque pu apprécier cette région s'il n'y était pas pour des raison professionnelles.
Arthorias marchait depuis déjà pas mal de temps. Il devait sûrement avoir dépassé les frontières de l'Empire, mais il n'aurait su le dire au milieu de cette forêt dense.
Son épée dans le dos, il regardait distraitement les restes de son pauvre perce-maille. La pointe d'acier avait été brisée par le pelage d'un tigre et même si elle lui avait sauvé la vie, cette arme n'était désormais plus utile à rien. La cassure avait été nette et brutale, une grande partie était restée dans le cadavre de l'animal et seul la poignée et un tier de sa lame brisée restait encore en sa possession.
Les débris étaient encore tranchant comme des rasoirs mais en tant que tel cette arme ne connaîtrait plus la guerre ou le combat.

C'était grâce à Sety qu'il avait eu l'idée d'aller se procurer une dague Qiang. Ces dernière étaient réputées pour leur tranchant et leur légèreté et son maître d'arme lui en avait dit le plus grand bien.
Il lui fallait de plus s'équiper correctement avant de repartir pour sa propre expédition et une telle arme lui serait d'un grand secours.
Rien qu'à l'idée, il serra le médaillon qui était dans sa poche…

Il passa la majorités de ses nuits en haut des arbres, à l’abri des prédateurs, le jeune voulait en effet éviter de séjourner chez les ennemis naturels des Ivrians, une sorte de superstition stupide. Même si la paix était signée, on n'était jamais trop prudent avec ces femmes.
Aujourd’hui la journée était douce, et le soleil était suffisamment clément pour ne pas darder ses rayons trop intensément. Plus il avançait plus la forêt se clairsemait, le jeune homme espérait donc pouvoir atteindre une ville d'ici quelques jours. Cela aurait été nettement plus rapide avec une monture, mais malheureusement les chevaux étaient rare ici et les marchands peut présent en cette période de l'année. C'était dommage, éviter toute cette marche lui aurait fait gagner un temps précieux qu'il aurait pu mettre à profit pour chercher des compagnons.

-Enfin, je ne suis pas à quelques jours

Dit il dans un soupir de frustration

Au bout de quelques heures, il décida de faire une halte dans une petite clairière, comme d'habitude il ne semblait pas y avoir âme qui vive, à croire que ce pays était peuplé de fantôme
Avec un regard perçant il tenta de repérer le meilleur endroit pour se reposer, et au bout de quelques minutes finit par trouver une arbre situé à quelques mètres d'un petit ruisseau. Le tout était parsemé de jolie fleurs blanches qui s'agitaient lentement au gré du vent. L'endroit semblait parfait et lentement le jeune homme franchit la distance qui le séparai de l'arbre tout en défaisant son armure supérieur.
La lourde plaque de protection servit bientôt d'oreiller au mercenaire, qui s'installa confortablement sous l'arbre.
Lentement et sûrement plus vite qu'il l'aurait souhaité, ses yeux se fermèrent, le jeune homme finit par s'endormir, bercé par le bruit du ruisseau qui coulait tranquillement à côté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hua Bao Xia
- Prêtresse -
Messages :
56

Date d'inscription :
22/09/2016


Mon personnage
Réputation: Douceur incarnée
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Jeu 29 Sep - 12:51

Cela faisait des jours que Bao marchait le long des voies de la campagne, des chemins de terres aplatit depuis des siècles par les foulées des voyageurs ou des paysans. Le ciel était lumineux, si bleu et si pur, et ce soleil si chaud et éclatant. La jeune femme bénissait la déesse d'avoir une journée aussi clémente alors qu'elle venait de quitter un village pour retourner au monastère.

Là où certaines de ses consœurs préféraient offrir leur médecine dans les monastères des villes, elle faisait partit de ces prêtresses qui adoraient voyager et donner tout ce qu'elle pouvait à ceux qui avaient le plus besoin. Et sa plus grande récompense était sans conteste de voir le visage radieux de ceux qu'elle avait pu aider et soulager. Il y avait pourtant un petit inconvénient à tout ceci : son stock d'herbes s'amenuisait dangereusement et il fallait qu'elle en ramasse de nouveau si elle escomptait réussir à répondre aux besoins de ses prochaines missions.

Épongeant son front avec son foulard en lin rouge, Bao le renoua dans ses cheveux et regarda autour d'elle en remontant sa besace sur son épaule, serrant son bâton de marche dans la main. Il fallait qu'elle s'enfonce dans les bois si elle voulait trouver ce qu'elle cherchait... Marchant encore un peu, elle dénicha une petite clairière à l'ombre et au bord d'une rivière qui clapotait tranquillement, la vue idyllique mettant du baume au cœur. Un sourire ourlant ses lèvres couleur corail, la jeune prêtresse s'y engagea et posa ses affaires à côté d'un arbre, s'agenouillant près de la rivière pour apaiser ses pieds et se débarbouiller un peu de la poussière. Une petite chanson s'agita avec la brise et elle remonta manches et pantalon pour plonger un peu dans l'eau, soupirant de bien-être : elle avait bien le droit à un peu de repos, il sera bien assez tôt pour commencer la cueillette.

Bao laissa ses mollets reposer dans l'eau et s'allongea dans les hautes herbes odorantes, inspirant profondément en relâchant chacun de ses muscles. Ça faisait du bien... Un sourire rêveur aux lèvres, la jeune femme joua distraitement avec l'eau, s'amusant à éclabousser et à faire des vagues avant de se redresser pour faire une couronne de fleur qu'elle confia au courant de la rivière. Bon, il était temps de se remettre au travail.

Se redressant, elle épousseta son pantalon et resserra son foulard dans ses cheveux pour qu'il ne glisse pas avant de poser ses bottes à côté de ses affaires, récupérant un petit couteau. Prête, pieds nu, elle se glissa dans les fourrés et commença à récolter fleurs et feuilles, un peu de sève dans les fioles qu'elle avait prit avec elle, sifflotant tranquillement. Elle grimpa même aux arbres pour récolter écorces et bourgeons, riches en vitamines et idéals pour la cicatrisation des tissus. Et elle en était à son troisième arbre quand les choses se gâtèrent.

Bao était perchée de façon précaire sur une branche qui bougeait à force de se mouvoir, la main tendue vers les bourgeons, elle avait un bout de langue qui dépassait de ses lèvres sous l'effet de la concentration, le front plissé par l'effort. Mais quelle idée d'être aussi loin ! Tout à sa quête, elle ne fit pas attention à son support qui ployait peu à peu avant de se rompre net, la faisant crier alors qu'elle tomba à son tour. Elle heurta une surface pas aussi molle qu'elle croyait et se frotta la tête en grimaçant, regardant la branche qui avait chût juste à côté, n'occasionnant aucune blessure plus importante fort heureusement.

Soupirant, elle baissa les yeux pour voir sur quoi elle était tombée et se figea en les écarquillant. A cheval sur un homme, les cheveux blancs, les yeux vairons et ivrians, pas qiang. Bao n'osait plus bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthorias de Loyce
- Civil ivrian -
Messages :
39

Date d'inscription :
17/08/2016


Mon personnage
Réputation: Combattant muet
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Dim 2 Oct - 23:10

Pendant ces quelques moments de sommeil, le jeune homme rêva du temps ou il était encore chez lui, la haut dans les mont enneigés près de Loyce. Le vent hurlait, son souffle glaçant transperçant la plus épaisse des protection. A cette époque pas si lointaine, il parcourait les champs de neige tout juste vêtu de sa sous combinaison, échappant quelques instants aux rigueurs de l’entraînement. La montagne recelait beaucoup de secret, mais nul ne pouvait y pénétrer comme ça. Les soldats en faction rapportaient de drôle de silhouette lors des jours de tempêtes, et d'étrange disparition de pèlerins à la faveur de tel événements climatiques. Il y avait bien sur des rumeurs mais le plus souvent on évoquait surtout les trous dans la glace qui avalaient les humains comme l'aurait fait un monstre.
Lui courrait librement dans la poudreuse, semant les gardes lancés à ses trousses en riant. On racontait souvent qu'il était né avec des parents si froids que la montagne lui paraissait bien plus chaude.
En vérité c'était surtout qu'il ne sentait pas le froid, ayant grandi ici, il s'y était tout simplement habitué comme on s'habitue à ses vêtements.
Dans son rêve il montait le long d'une pente quand un bruit étrange avait attiré son attention, mais avant qu'il n'ai pu aller plus loin, le rêve s'arrêta.

Un choc réveilla le jeune homme d'un coup, le tirant de son profond sommeil. Un poids sur son estomac qui n'était pas là avant pesait lourdement sur lui. Son œil droit s'ouvrit en premier, avec une certaine expression de panique. Son premier réflexe fut de dégainer le reste de sa dague, dont le manche encore intact dépassait de sa ceinture.
Le geste était presque désespéré, et la lame brisée donnait un caractère insolite à la situation.
Le tranchant cassé luisait faiblement avec le soleil et reflétait la panique dans ses yeux.

Arthorias comprit néanmoins bien vite sa situation, il était à la merci de cette femme qu'il s'imaginait déjà comme une guerrière Qiangs. Il finit par planter la dague dans le sol avec une expression résignée. Son deuxième œil s'ouvrit, révélant son regard particulier.
Un peu mal il tenta de se rappeler de ses quelques connaissances en Qiangs, un de ses maitres d'arme en avait été un et avait tenté de lui inculqué plus que les mouvements de combat.
Avec un accent fortement prononcé il tenta maladroitement de parler.
Sa voix gardait l'accent chantant de sa région mais la prononciation du langage Qiangs semblait vraiment écorchée

-C'est… c'est une technique de combat Qiang ça ?

Dit il en pointant la position de la jeune femme sur lui
il aurait volontiers aimé la pousser de là, mais il ne savait pas vraiment ce qu'il pouvait y avoir aux alentours.
Cette fois il leva les mains bien en évidence, pour montrer qu'elles étaient vide
Ses cheveux étaient encore en bataille et le blanc jurait sur le fond de l'herbe verte.
La jeune femme semblait plus paralysée que lui si bien qu'il se sentit presque obligé d'ajouter.

-Ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hua Bao Xia
- Prêtresse -
Messages :
56

Date d'inscription :
22/09/2016


Mon personnage
Réputation: Douceur incarnée
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Sam 8 Oct - 0:07

Bien que cela ne faisait que six ans qu'elle était prêtresse, Bao avait réussit à faire des pieds et des mains que la sœur itinérante l'accepte avec elle dans sa mission auprès d'un village voisin. En tant normal, une jeune prêtresse comme elle, ça ne lui était pas possible de sortir comme cela du monastère, il lui aurait fallu au moins avoir la trentaine dépassée pour avoir cette autorisation. Dans un sens elle remerciait la maladie qui avait fauchée une dizaine de victime dans le village aussi sa consœur avait accepté à condition qu'elle soit irréprochable et très obéissante.

C'était donc avec enthousiasme qu'elle avait préparé son paquetage afin de la suivre, travaillant avec diligence, bienveillance et compassion pour soulager les maux de ses patients. Après avoir purifié les réserves d'eau et de nourriture, pris grand soins des malades, elles virent avec une grande satisfaction la régression de la douleur et des symptômes jusqu'à ce qu'ils finissent par disparaître, soulageant les villageois et leur rendant leur joie de vivre. C'était dans ce genre de moment-là que Bao était contente d'être ce qu'elle était à présent. Vraiment heureuse même.

Sur le chemin du retour, la jeune femme avait dévié du chemin de sa compagne, lui affirmant rentrer avant la nuit parce qu'elle avait juste besoin de récupérer des plantes sauvages pour sa médecine. Ne cultivant pas toutes les espèces dans les jardins du monastère, il fallait parfois se fournir dans les prairies et les forêts, comme elle souhaitait le faire maintenant. La prêtresse avait hésité mais comme Bao avait été plus que efficace alors elle lui concéda cette faveur, la submergeant de précautions et de conseils avant de s'en aller.

Elle sera prudente, promis... Mais ça ne l'empêchait pas de profiter de ce petit instant de liberté. Un sourire aux lèvres, elle avait parcouru le paysage sans trop pourtant s'éloigner avant de s'enfoncer dans la prairie pour commencer sa cueillette. L'eau de la rivière était si claire et fraîche, l'air si doux... Bao était vraiment comblée d'avoir pu gagné ce petit imprévu.

Quoique... Quand elle tomba littéralement sur l'ivrian, elle se mit à regretter cette présomption... En même temps, cette branche n'avait pas à céder ! Elle qui était un poids plume pourtant ! Et puis cette mousse et les bourgeons, ils n'avaient qu'à pousser ailleurs tout simplement ! A califourchon sur le blanc qui se crispa violemment sous elle, le brune attendait le prochain coup, l'agression ou même la violence verbale, plissant les yeux en commençant à se couvrir le visage pour se protéger. Rien que de voir l'éclat de ses yeux et le bras levé avec force et menace, et même si sa dague était brisée, elle pouvait blesser très gravement quand même !

Cependant, quand il ouvrit la bouche pour parler, Bao écarquilla les yeux et baissa doucement ses bras pour le regarder. Il avait plus peur d'elle qu'elle de lui apparemment... Sa voix atteignit ses oreilles et elle écarquilla de plus belle les yeux avant de se couvrir la bouche de la main en éclatant de rire, se tenant le ventre alors qu'elle gloussait bruyamment. On avait l'impression qu'il avait une patate chaude ou de la bouillie de riz brûlante dans la bouche, il avait un accent effroyable ! Continuant de rire à gorge déployée, la jeune brune le toisait avec malice, les yeux pétillants alors qu'elle essayait d'inspirer pour se calmer. Il aura au moins eu le mérite de la détendre et de la faire rire.

« Oui ça va. Et non ce n'est pas une technique de combat Qiang. »

Recommençant à rire et parfaitement à l'aise sur lui, elle avait même oublié qu'elle était sur lui c'est pour dire !, Bao le regarda avec attention. Il ne semblait pas dangereux... Mais il fallait toujours se méfier de l'eau qui dort...

« Que faites-vous ici ? Vous êtes ivrians. »

Bao plissa les yeux en le fixant avec prudence, son petit nez se retroussant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthorias de Loyce
- Civil ivrian -
Messages :
39

Date d'inscription :
17/08/2016


Mon personnage
Réputation: Combattant muet
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Ven 4 Nov - 23:47



Le jeune homme observa la prêtresse se moquer de lui, mais ne s'en offusqua pas, si les gens s’émerveillait quand il parlait en Ivrian, c'était une toute autre histoire en Qiang, il n'aimait pas ces sons qu'il trouvait beaucoup trop étranger, et que sa bouche avait du mal à prononcer ? C'était essayer de parler un dialect qu'on lui avait appris à detester, son esprit semblait même lutter contre son apprentissage.
Néanmoins, avec un sourcil levé, il répondit à la question de la jeune femme

-Je ne viens que pour le commerce

Dit il en montrant une bourse en cuir qui contenait quelques pièces. Il n'y avait évidemment pas tout mais cela servait uniquement à ses frais de voyages. Il avait eu la chance de trouver quelqu'un pour lui échanger son argent en devise Qiangs, le plus compliqué serait sûrement de faire l'opération inverse.
Devant l'expression de la jeune fille, il leva sa main débarrassée de son gantelet et lui posa un doigt sur le front avec un sourire.

-Mais oui je suis Ivrian, enfin la guerre est finie non ? Vous n'allez pas chercher à me tuer ?

Il observa avec un petit sourire l'expression affichée par la jeune femme avant de retirer la main de son front. Il tenta un moment de se relever mais il se voyait mal enlever la jeune femme comme cela. Si bien qu'il préféra rester allongé, observant la jeune femme avec deux yeux curieux.
Il n'avait jamais vu une vrai Qiangs de si près, enfin il y avait bien eu sa vieille maître d'arme mais elle avait tellement fait partie de la vie de la forteresse qu'il ne s'y était jamais plus intéressé que ça.
Un peu étrangement, il se sentait intimidé par la jeune femme qui n'avait pourtant pas l'air si menaçante que ça.

-Et vous êtes ?

C'était étrange de demander quelque chose d'aussi banal dans cette position plutôt étrange, mais l’inexpérience totale d'Arthorias envers les femmes le rendait un peu confus sur la manière de faire.
La ou beaucoup d'homme aurait eu des pensées lubrique, lui se contenta d'ouvrir grand les yeux en découvrant une femme d'aussi près
il se retint presque de la toucher plus, se demandant pour la première fois de sa vie pourquoi elles semblaient plus fragile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hua Bao Xia
- Prêtresse -
Messages :
56

Date d'inscription :
22/09/2016


Mon personnage
Réputation: Douceur incarnée
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Sam 12 Nov - 22:22

De l'entendre parler qiang c'était vraiment quelque chose... Gloussant en se moquant de lui, Bao finit par sentir la peur se faire chasser par l'amusement tellement la situation était risible. Elle reprit son souffle en se frottant le ventre et glissa une de ses mèches derrière son oreille en secouant la tête, amusée par la situation.

« Vous êtes encore loin du village pour le commerce. Suivez la route pendant au moins une bonne heure. »

La brune lui sourit de plus belle avant de froncer le nez en louchant sur ce doigt qui se posa contre son front. Que faisait-il ? Curieuse et surprise, elle baissa les yeux pour le fixer avant de sourire en secouant la tête.

« Pourquoi je vous tuerais ? La vie est un cadeau des dieux, moi et mes sœurs nous la chérissons. »

C'est vrai qu'il y avait eu plusieurs guerres entre leurs deux peuples et, bien qu'elle comprenait les points de vue, qu'elle était loyale envers son pays et sa famille, qu'elle avait été pendant douze ans éduquée pour être une guerrière... Mais désormais elle privilégiait la vie, aussi n'était-elle pas du tout hostile à l'égard de l'ivrian qui était sous elle.

… Par tous les dieux !

Se rendant compte qu'il était vraiment sous elle, Bao rougit légèrement sans se départir de son sourire avant de se relever en époussetant son pantalon. Quelle situation... S'accroupissant à ses côtés pour le libérer, elle continuait de le fixer avec amusement, toujours aussi souriante, comme à son habitude en fait : il était rare de la voir peinée.

« Je suis Hua Bao, une prêtresse Qiang. Vous êtes ? »

Elle pencha la tête sur le côté en l'observant avec attention avant de se redresser.

« Pourquoi vous venez dans mon pays pour faire du commerce ? Il n'y en a pas en Ivria ? »

Bao se mit debout et chercha son petit poignard dans les herbes avant de tirer la branche vers elle, poursuivant tranquillement sa cueillette de mousse et de bourgeon.

« Qu'est-ce que vous êtes venu commercer ? »

Et oui, comme à son habitude, elle était vraiment curieuse. Son chignon bancale sur le sommet de sa tête, une boucle lui chatouillant le bout de son nez, elle le regarda avec curiosité, la branche sur ses cuisses, petite lame en main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthorias de Loyce
- Civil ivrian -
Messages :
39

Date d'inscription :
17/08/2016


Mon personnage
Réputation: Combattant muet
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Ven 13 Jan - 22:48

-Arthorias de Loyce, ex-mercenaire et désormais simple voyageur, ravi de vous rencontrer

Dit il avec un sourire essayant de moduler sa voix pour rendre son Qiang un peu plus audible et moins ridicule. L'histoire était sûrement un peu plus complexe mais ça suffirait pour le moment

-Pourquoi ici ? Car vos artisans sont réputés partout dans le monde bien sur ! Je cherchais quelque chose de qualité. Chose difficile à trouver au nord d'Ivria

Difficile ? Pas vraiment en fait mais il avait pu voir l'efficacité du métal de la région et tenait à avoir quelque chose de similaire.

-Hum… Pour une dague, ma dernière c'est brisée sur une bête assez coriace… Et j'ai beaucoup de mal sans… vous savez c'est toujours utile un couteau.

Que ce soit pour la chasse ou passer sous une armure lourde, une lame était toujours utile, et les Qiangs étaient bien connues pour produire d’excellentes armes.
Cela avait pu paraître un caprice d'enfant, mais le jeune homme connaissait son métier, et il tenait à avoir une telle arme.
La jeune femme était repartit cueillir des herbes continuant tout en continuant a vaguement s'intéresser à lui. Il faisait plutôt chaud, et il ne se sentait pas vraiment à reprendre la route tout de suite. Au lieu de quoi il retira sa cuirasse et son haut et s'approcha de l'eau.
Le liquide était clair, quasiment transparent. Les pierres permettait de bien voir le fond de l'eau qui ne devait pas être très loin.
Il entra lentement laissant l'eau lui monter jusqu'à la taille avec un petit frisson.

Cela faisait bien des jours qu'il n'avait pas pu se baigner, se restreignant à des toilettes rapides au bord de petits ruisseau. Il partit chercher son savon dans sa petite sacoche en cuir qu'il avait posé non loin du rebord. Arthorias sorti ce qui ressemblait à une petite pierre blanche à l'aide de laquelle il se frotta le corps générant un peu de mousse au passage.

-Et vous que faites vous la ?

La question était plutôt innocente. Mais il ne se sentait pas vraiment en danger avec elle, à croire que les Qiangs n'étaient pas toutes des guerrières sauvages.
A dire vrai il finissait par oublier ce qui l'avait amené précisément ici, peut être le lieu, ou l'envie d'oublier un peu ce qu'il y avait derrière lui, la bas sur la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hua Bao Xia
- Prêtresse -
Messages :
56

Date d'inscription :
22/09/2016


Mon personnage
Réputation: Douceur incarnée
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Sam 21 Jan - 20:32

Alors qu'elle se rendit enfin compte de leur position incongru, Bao se mit à côté de lui pour le libérer, continuant de sourire en discutant tranquillement. C'était décidément un jeune homme curieux... Arthorias puisque c'était son nom. Mais heureusement que son accent était là, c'était un sympathique moyen de détendre l'atmosphère et surtout de briser la glace entre leur deux mondes vu le passif qu'ils avaient.

« Alors vous êtes bien tombé. Comme je vous l'ai dit, le prochain village se trouve à une heure d'ici. »

Bao lui sourit de plus belle avant de se lever pour se remettre à son labeur, ramassant consciencieusement mousse et bourgeons alors qu'elle le fixait distraitement. Un peu gênée quand même de le voir arborer une tenue un peu plus légère, elle détourna brièvement les yeux pour ranger sa cueillette dans son sac avant de continuer de plus belle, son sourire flottant comme toujours sur ses lèvres.

« Cette mousse est excellente pour faire des bandages et ces bourgeons sont vraiment bien pour aider à la cicatrisation. Seulement nous en manquons alors je me charge de refaire un peu de stock. »

Son regard pétillant se posant rapidement sur l'ivrian avant de s'en détourner pudiquement.

« C'est une pierre à savon que vous avez ? Sentent-elles aussi le sable et la vanille que les nôtres ? »

Le monde était-il si différent au-delà des frontières de son pays... Qu'y avait-il au-delà...

« Vous qui voyagez, qu'avez-vous vu ? Comment est le monde au-dehors de notre territoire ? Comment sont les hommes et les femmes ? Les animaux et les paysages ? Les parlers et les légendes... J'aimerais tant savoir et il y a tellement de choses à découvrir... »

Son regard se fit rêveur alors qu'elle contemplait l'horizon, coupant distraitement la branche avant de sursauter en grimaçant, portant son doigt aux lèvres.

« Hmmm ! »

Ça ne faisait pas du bien... Heureusement que ça n'avait pas l'air très profond... Ca lui apprendra à être aussi distraite tiens ! Bref. Suçant doucement son doigt, elle fouilla dans sa besace et sortit un petit pot d'onguent pour en badigeonner sa blessure, soufflant doucement.

« Bao, tu es distraite et tu parles beaucoup trop... »

Se gourmandant à voix basse, elle se remit à son travail en essayant de rester concentrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthorias de Loyce
- Civil ivrian -
Messages :
39

Date d'inscription :
17/08/2016


Mon personnage
Réputation: Combattant muet
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Lun 23 Jan - 20:26



Drôle de question, et il était plutôt compliqué d'y répondre il n'était pas très expérimenté et n'avait pas tant d'expérience, ses voyages l'avait conduit vers Cairne, Irsh et les territoires Qiangs, et aucuns n'étaient vraiment semblable, Cairns était l'image même de la décadence, Irsh plutôt tout l'inverse et même les climats étaient éloignées, Cairne était plus proche d'ici alors qu'Irsh… Le jeune homme y repensa avec nostalgie… Irsh était blanche, recouverte de neige en toute saison, le froid était mordant mais si pur… là où les habitants de la grande ville étaient des gens ouvert mais egoïste, ceux de la montagne étaient plus renfermés mais infiniment plus accueillant

-Ah c'est une question plutôt vaste ! Voyons…. Le monde de l’extérieur est… étrange… des hommes sont inféodés à d'autre, beaucoup de complots, de manœuvres politiques. Rien de très reluisant je le crains. Pourquoi ne pas allez voir vous même comment est le monde à l’extérieur ?
Je veux dire vous êtes libre non ?


Dit il tout en continuant à se tremper dans l'eau, ses cheveux blancs commençant à flotter dans l'eau. Il eu un sursaut en entendant la jeune femme se couper, sortant de l'eau pour se retrouver à son niveau, son pantalon noir était trempé, et il ruisselait abondamment, mais au moins était il débarassé de la terre qui le maculait auparavant.

-Vous allez bien ?

Dit il en se penchant pour observer la Qiang se soigner avec un onguent étrange. C'était quelque chose qu'il n'avait pas vraiment vu, oui la médecine avec des plantes était connu en Ivria mais n'était pas poussée à ce point.
Arthorias pencha la tête, essayant de deviner ce qu'il pouvait bien avoir dans cette étrange pommade. Il songea presque à lui demander avant de se raviser : il ne comprendrait sûrement pas sa réponse, et parfois mieux valait laisser à chacun ses spécialités.
Le jeune homme l'entendit parler et eu un petit rire.

-Mais non voyons, parler c'est bon pour le moral. J'aurai perdu la tête bien longtemps si je n'avais pas parlé pendant mes voyages !

Tout en parlant, il retourna vers le bassin, il faisait effroyablement chaud, bien plus que dans les montagnes D'Irsh. C'était un étrange pays, où les gens voyageaient sans manteau, et en tenue légère. Sa grande cape grise était encore accrochée à son armure et l'encombrait énormément alors que Hua avait une tenue si fine, il mourrait de chaud à chaque fois que le soleil passait son zénith. Et pourtant les paysans semblaient habitués à ce temps.

Tout en réfléchissant, il s'enfonça d'ans l'eau jusqu'à n'avoir que le haut de son visage qui ne dépasse. Ses deux yeux vagabondaient sur l'environnement, sautant d'un arbre à un autre avant de s'arrêter une fois de plus sur la prêtresse.

-Vous n'avez pas chaud ici ? Je veux dire… c'est étouffant, à peine si j'arrive à marcher plus de quelques heures sans pauses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hua Bao Xia
- Prêtresse -
Messages :
56

Date d'inscription :
22/09/2016


Mon personnage
Réputation: Douceur incarnée
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Jeu 2 Fév - 22:34

Alors qu'elle continuait sa cueillette, Bao n'avait pas pu s'empêcher de lui demander des histoires sur le monde au-delà des frontières. Oui c'est vrai, il y avait les marchants ambulants ou encore les anciennes qui pouvaient voyager autant qu'elle le voulait... Mais là, on parlait des autres régions et des autres peuples, et ce n'était pas rien ! S'il était si mercenaire et voyageur qu'il le disait, c'était qu'il avait vu tellement de choses et elle voulait savoir !

Comprenez-la bien, elle était très heureuse et épanouie en tant que prêtresse, et ses sœurs étaient une famille inestimable qu'elle ne renierait jamais. Mais il y avait quelque chose dans un recoin de son âme qui la poussait sans cesse à regarde l'horizon et à imaginer, à rêver de ce qu'il y avait encore plus loin, toujours plus loin...

« … Votre description paraît vraiment négative... Cependant, je gage qu'il reste encore quelques merveilleux en ces pays, cachés pour n'être révélés qu'aux plus méritants. »

Taquine, elle lui offrit un sourire pleins de fossettes avant de couiner quand elle se coupa à cause de sa distraction. Une bonne leçon qu'elle méritait amplement ! Elle soupira et se soigna rapidement avant de lever la tête vers lui, clignant les yeux de surprise avant de lui sourire gentiment.

« Oui ne vous en faites pas. Quand je ne fais pas attention, il m'arrive toujours ce genre de petits incidents, au grand désespoir de mes sœurs. »

Elle rit en bougeant sa main dans les airs alors qu'elle rangeait l'onguent dans sa besace de son autre main.

« Vous avez raison et je crois que le jour où je ne décroche pas une parole, il faudra s'inquiéter. Mais cela ne risque pas d'arriver vu le moulin à paroles que je suis. »

Et Bao se mit à rire de plus belle, le regard pétillant. Combien de fois n'exaspérait-elle pas les anciennes ou la sœur supérieur avec son bavardage ou encore ses questions en pagaille ? Mais avec ses yeux et son sourire, ça passait toujours crème !

« Hmm ? Il ne fait pas si chaud que ça vous savez, il fait juste bon comme il faut. Attendez la saison chaude, ce sera encore pire. Après c'est une question d'habitude je suppose... A moins que vous ne souhaitiez faire une bataille d'eau ? »

La jeune prêtresse s'amusait régulièrement avec ce genre de petits jeux quand il fallait arroser le potager ou les jardins : comment joindre l'utile à l'agréable, et elle était loin d'être la dernière pour ce genre de distraction.

« Mais si vous restez la peau nue, vous devriez faire attention à la morsure du soleil : vous allez finir aussi rouge que les petites écrevisses des lacs. N'oubliez pas de mettre un peu de pâte de sable. »

Elle étira ses petites jambes avant de ranger son matériel : en voilà assez pour quelques semaines mais elle irait en rechercher plus tard. Délaçant ses bottes, elle remua ses orteils à l'air libre avant de retrousser son pantalon au-dessus des cheveux, nouant les pans de sa tunique autour de sa taille pour éviter qu'ils ne traînent dans l'eau. Bao souffla sur une boucle qui lui chatouilla le nez avant de s'avancer vers lui, trempant le bout de ses pieds en frissonnant de délice : ça faisait du bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthorias de Loyce
- Civil ivrian -
Messages :
39

Date d'inscription :
17/08/2016


Mon personnage
Réputation: Combattant muet
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Mar 30 Mai - 23:51

La jeune femme marquait un bon point, il y avait effectivement un endroit dans le monde où je ne pensais qu'à retourner, même si mon père était un sacré obstacle. Je pris un moment de réflexion avant de dire

-Au plus méritant, vous dites ? Je connais peut-être un endroit comme cela, mais ce ne sont peut-être que les plus fous qui s'y risquent. Si un jour l'aventure vous en dit…

Si elle pouvait s’adapter au froid des montagnes, je ne doutais pas qu'elle trouve sa place chez moi.
Selon elle, il y avait une période encore plus chaude ici ? Voilà qui expliquait l'équipement léger de leurs soldats, ou leurs tenues vraiment légères ! Quoiqu'ils en soit c'était un peu comme m'annoncer que l'enfer existait sur terre : je détestais la chaleur, chaleur qui était en générale synonyme d'humidité. Ça me donnait presque envie de rester dans ce plan et de rebrousser chemin pour rentrer en pays plus froids

-La saison chaude ? Car vous voulez dire qu'il peut faire encore plus chaud ? Rassurez-vous, je serai déjà reparti chez moi ! Ce temps ferait passer la saison chaude pour un hiver de là où je viens.

Loyce était froid comme la glace, et ce n'était qu'au plus fort de l'été qu'on pouvait envisager de voir un peu moins de neige. Les saisons les plus chaude voyaient même apparaître un peu d'herbe, mais c'était plutôt rare.
Je penchais la tête en écoutant la jeune femme me prévenir, je ne saisis pas tout de suite le rapport avec les écrevisses avant de me rappeler ce à quoi elles ressemblaient.
Oh un coup de soleil… Très clairement ce n'était pas le moment d'en prendre un, pas ici, et sûrement pas maintenant. C'est donc avec une petite précipitation que je bâtis en retraite sous l'ombre des arbres, regardant au passage ma peau pour en détecter la moindre brûlure.
À ma grande satisfaction, cette dernière était restée blanche et vierge de toutes brûlures.

-Merci de m'avoir prévenu, ça aurait pu être fâcheux !

Car pour être honnête, je ne me voyais absolument pas mettre quoi que ce soit sur ma peau, la médecine Qiang avait beau être réputée, je ne supportais pas de m'appliquer le moindre onguent quel qu'il soit.
Je gardais sa proposition en tête, attrapant discrètement l'outre d'eau qui était proche de mes affaires, la remplissant tout en laissant la jeune femme s'approcher
Ce ne fut que lorsqu'elle fut un peu plus proche que j'appuyais sur le récipient souple, ce qui fit jaillir un petit trait d'eau qui partit arroser la jeune femme.

Je ne pus m'empêcher un petit rire, c'était effectivement bien plus drôle de se rafraîchir comme ça.
Je ne savais par contre-pas trop comment elle allait réagir, je ne craignais pas forcément pour ma vie, mais j'étais tout de même dans une terre inconnue, et rien ne me disait que ce n'était pas un affront absolu de faire ça. Il ne manquerait plus que je me retrouve dans une prison par cette chaleur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hua Bao Xia
- Prêtresse -
Messages :
56

Date d'inscription :
22/09/2016


Mon personnage
Réputation: Douceur incarnée
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Ven 2 Juin - 11:39

Hua Bao haussa les épaules sans cesser de lui sourire.

« Les plus fous, les plus méritants... C'est la même chose. Vivre c'est surmonter des difficultés au quotidien, sans ces risques, notre existence devient bien morne. Si j'ai l'occasion de dépasser les frontières de mon pays, peut-être accepterais-je avec grand plaisir votre proposition... »

Elle lui offrit un sourire pleins de fossettes sans pour autant s'attarder davantage sur le sujet : il n'était pas très sûr que les sœurs acceptent de la laisser quitter un jour le pays... A voir. A espérer. Elle ne serait pas contre après tout, bien au contraire.

« Oui ce n'est pas la saison chaude. Elle n'arrivera que dans quelques lunes donc vous avez encore le temps. »

La petite brune éclata de rire en le regardant avec amusement. En même temps cela ne l'étonnait pas : il était clair que si c'était elle qui était chez lui, nul doute que le climat l'aurait quelque peu dérouté. Et elle qui bronzait si facilement, avec ses petites tâches de rousseurs, lui qui était si blanc et pâle... C'était sûr qu'il allait devenir rouge écarlate comme les crustacés du lac. Et elle n'en fut que davantage amusé quand elle le vit détaler comme un lapin de prairie, histoire d'être sûr de conserver sa blancheur.

« Au vu de votre pâleur, le rouge vous irait à ravir. »

Taquine, Hua Bao le fixa avec amusement avant de retrousser son pantalon pour tremper ses pieds dans l'eau fraîche.

« Je vous rassure : si vous aviez été brûlé par la morsure du soleil, je vous aurais soigné. »

Elle se recoiffa avant de frissonner de plaisir quand la fraîcheur de l'eau lécha ses petits pieds jusqu'à cajoler ses chevilles. Ca faisait du pieds après avoir autant marché... La brune en soupira de plaisir avant de sursauter en poussant un petit cri de surprise : elle venait de se faire arroser sans s'y attendre le moins du monde. N'avait-il fui sous le couvert des arbres ?!

« Attendez un peu pour voir ! »

Retroussant ses manches, elle plongea ses mains dans l'eau et lança les milliers de gouttes de diamant liquide dans les airs pour arroser l'ivrian en guise de punition, son rire pétillant dans le vent. Sans aucune pudeur ou retenue, Hua Bao n'hésitait pas à l'arroser en poussant des cris rieurs à chaque fois qu'elle se faisait arroser en retour. Heureusement, avec une chaleur pareille elle allait pouvoir sécher à une vitesse vraiment stupéfiante : si ses sœurs apprenaient qu'elle faisait une bataille d'eau avec un ivrian... Nul doute qu'elles ne voudraient plus la faire sortir de la pagode jusqu'à ce qu'elle ne soit plus aussi téméraire et insouciante, la fin de la guerre n'étant pas une raison pour ne pas rester prudente.


Dernière édition par Hua Bao Xia le Mar 13 Juin - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthorias de Loyce
- Civil ivrian -
Messages :
39

Date d'inscription :
17/08/2016


Mon personnage
Réputation: Combattant muet
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Jeu 8 Juin - 18:01

La « bataille » dura un bon moment jusqu’à ce qu’au final trempé je finisse par arrêter en rigolant. Je pense pouvoir dire que j’étais mouillé de la tête aux pieds.
Je déposais ma gourde, la remplissant une dernière fois avant de la poser à côté de mes affaires. Je sentais déjà l’eau s’évaporer d’elle-même. C’était décidément un drôle de pays. Pays qu’il allait falloir quitter au plus tôt avant que cette maudite chaleur ne finisse par me faire tuer.

-Merci ! Ce fut plutôt amusant

Déjà sec je ramassais mes affaires, passant lentement ce qui me servait de haut avant de me saisir de mon armure. La plaque principale, ce lourd morceau d’acier était quelque peu compliqué à mettre en place. Il me fallut passer les deux plaques au-dessus de ma tête avant de serrer les différentes sangles qui reposaient sur le côté
J’arrivais d’habitude à le mettre moi-même, mais les fermoirs des hanches s’étaient bloqués je me tournais donc vers Hua avec un regard gêné.

-Hum… Excuses moi, mais…. Pourrais-tu m’aider ?

Je me tournais vers elle en lui montrant les parties incriminées.
La lourde cape qui m’entourait d’habitude était consciencieusement pliée et attachée à mon sac à dos. Mon épée elle était toujours contre l’arbre, toujours à portée de main, au cas où.

-Je crois que je commence à comprendre pourquoi vos soldats ne portent pas d’armure lourde, j’ai toutes les peines du monde à bouger normalement ici…


Je pris le reste de mon matériel, mais cette fois je fis attention à ne pas remettre mon casque : au vu du soleil je me serais effondré en quelques heures en le portant. C’était le gros souci du métal : on finissait par étouffer lorsque le soleil le faisait chauffer.
Certaines légendes disaient qu’on devait le four traditionnel au premier chevalier qui s’était perdu en territoire Qiang. Bon c’était une petite légende mais si elle était vraie, je comprenais pourquoi, il avait eu cette idée.
Je me mis à parler presque pour moi-même

-Heureusement que Sif n’est pas là, il ne supporterait pas ça très longtemps.

Le grand loup aurait surement préféré rester dans l’eau, il faut dire que c’était un animal du grand froid, mais j’aurai décidément aimé avoir un moyen de transport plutôt que de tout faire à pied.
Et au vu de la faune local, il n’aurait décidément pas aimé ça.

-Au fait… Y aurait-il un endroit pour passer la nuit dans le coin ? Je commence à être fatigué de devoir passer le nuit dehors. Tu sais les arbres ne sont pas très tendres…

C’est vrai que pour une fois j’aurai bien aimé pouvoir dormir quelque part, et si possible passer une nuit tranquille sans avoir à se préoccuper des prédateurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hua Bao Xia
- Prêtresse -
Messages :
56

Date d'inscription :
22/09/2016


Mon personnage
Réputation: Douceur incarnée
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   Mar 13 Juin - 19:38

Rien de mieux qu'une bonne bataille d'eau pour se rafraîchir alors que le soleil essayait de vous mordre avec sa chaleur. En même temps, ils ne cessaient d'avancer vers la saison chaude donc c'était l'occasion de profiter de ce temps superbe. Et puis, elle préférait de beaucoup cette saison là que la saison des pluies ou de la neige... Avec l'épanouissement des fleurs et la vue des animaux dans les prairies, elle se sentait tellement comblée quand la caresse des rayons la réchauffait et brunissait sa peau, le vent tiède la rafraîchissant juste ce qu'il fallait. Oui, c'était sa saison préférée.

Archorias abandonna le combat et repartit sous l'ordre protecteur des arbres, laissant Bao frémissante et humide qui continuait de jouer dans la rivière, cherchant des poissons ou ramassant quelques cailloux aux couleurs et aux formes amusantes. Cela se voyait qu'elle était dans son élément.

« Et bien de rien. C'est vrai que ce fut amusant. »

La brune en rit en lui souriant avant de sortir de l'eau pour sécher, s'étirant tranquillement avant de rassembler elle aussi ses affaires. Cela commençait à faire un moment qu'elle était partie de la pagode avec une de ses sœurs et si l'autre était déjà de retour, elle avait préféré rester en arrière pour faire des réserves et profiter de la nature. Mais les bonnes choses avaient toujours une fin et il lui fallait envisager de rentrer incessamment sous peu à présent... La fin n'était pas quelque chose de négatif en soi, cela permettait de mieux savourer les choses à leur juste valeur et apprécier leur retour.

« Hm ? Oh bien sûr ! Pas de souci. »

Elle s'avança vers lui et tira sur les sangles et les plaques pour l'aider dans son confort, soufflant un peu à cause de la lourdeur et du manque de pratique.

« J'image que votre armure vous tient chaud l'hiver... C'est une question de culture mais je suis bien d'accord : votre protection manque de praticité... »

Bao lui sourit avant de se rhabiller correctement à son tour, remettant ses paquetages sur ses épaules, soufflant sur une mèche rebelle qui lui chatouillait le nez. En même temps, sa coiffure tenait de façon précaire sur le sommet de son crâne...

« Sif ? Qui est Sif ? »

Ses grands yeux curieux levés vers lui, Bao le fixait avec curiosité. Un ami peut-être ? Un compagnon d'armes ou un frère de sang sûrement.

« Si vous voulez dormir, vous pouvez essayer de frapper aux portes des pagodes de prêtresses. Nous accueillons tous les voyageurs et nous leur proposons un lit, des soins, de la nourriture... Si votre nature ivrienne angoissent quelques peu mes sœurs, vous pouvez vous rendre dans les villages aux alentours : ils sont moins nerveux à l'égard des étrangers, grâce aux commerces notamment. »

Imperturbable et toujours souriante, elle lui sourit en remontant ses sacs sur ses épaules.

« Je peux au moins vous conduire jusque dans notre pagode si vous voulez. Sinon je vous expliquerais un chemin en partant de là-bas. »

Elle haussa un sourcil, engageante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
- -



MessageSujet: Re: Rencontre en terre inconnue [Hua]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre en terre inconnue [Hua]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noren :: Territoire Qiang :: La forêt Haï :: La clairière de la Chouette-
Sauter vers: