RSS
RSS

- Forum RPG mêlant fantasy et science fiction.

AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Nous avons 4 prédéfinis recherchés ! Tu les trouveras sur la barre latérale
    Une question à nous adressez ? Pose là par ici !
    Ton compte a été supprimé lors du recensement ? Tu peux demander à le récupérer dans la partie questions. Pense à nous donner assez de détails pour prouver que c'est bien toi.

    avatar
    - Indépendantiste -
    Voir le profil de l'utilisateur
    Messages : 211
    Date d'inscription : 17/02/2016

    Mon personnage
    Réputation: Sur le point de basculer
    Célébrité: Reconnu
    Équipement:
    le Mer 5 Oct - 22:20

    Le gouvernement naidien


    - Annexe réalisée par Adelmiro Ybaria -
    On compte huit ministres naidiens (par ordre hiérarchique décroissant) :
    - premier ministre : Etchebe Zubia
    - ministre chargé des Relations avec l’Empire Ivria : Jioele Martello
    - ministre de la Paix civile : Adelmiro Ybaria
    - ministre des Finances : Feistiu Otsoa
    - ministre du Commerce : Hibraïm N’raëm
    - ministre des Affaires religieuses : Laelio Libori
    - ministre de la Pêche, de l’Agriculture et de la Vie rurale : Eustachio Sepulveda
    - ministre de la Vie urbaine : Libio Nascimbei
    Le ministère de l'Assainissement de terre Politania, mentionné dans la bibliographie d'Adelmiro, a été supprimé depuis. Il n'a jamais servi à grand-chose de toute façon.

    Lors des conseils des ministres, Etchebe s’assoit à droite de la reine (qui est au bout de la table), Jioele en face de lui, Adelmiro à droite d’Etchebe, Feistiu en face de lui, etc.

    Pouvoirs :
    Pour le dire vite : tous.
    Ces ministres, assistés de leurs conseillers et collaborateurs divers, détiennent à la fois le pouvoir législatif (ils décident des lois) et le pouvoir exécutif (ils veillent à ce que les lois soient appliquées). Concernant le pouvoir judiciaire, il n’est pas totalement indépendant puisque le ministre de la Paix civile peut se mêler des affaires de justice sans que ce soit mal vu. La séparation des pouvoirs n’est pas vraiment à l’ordre du jour du gouvernement, ni réclamé par le peuple (et la mixité non plus).

    Nomination et départ :
    Les ministres sont nommés par la reine, éventuellement après concertation avec le premier ministre, pour une durée indéterminée. Ils peuvent démissionner ou être démis de leur fonction par la reine, notamment suite à une faute grave ou à cause de divergence d’opinions. Ou ils peuvent s’accrocher à leur siège jusqu’à leur mort, personne n’y trouvera rien à y redire (tant qu’ils ne font pas trop mal leur boulot).
    Quand un poste se libère, on choisit généralement un remplaçant parmi les quelques ministres juste derrière lui dans la hiérarchie, ou (surtout pour les postes les plus bas hiérarchiquement) parmi les conseillers du cabinet.

    Remarque : Vous pouvez tout à fait créer un membre de la famille de ces ministres.

    Par Moses




    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum