RSS
RSS

- Forum RPG mêlant fantasy et science fiction.

AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Nous avons 5 prédéfinis recherchés ! Tu les trouveras sur la barre latérale

    avatar
    Invité
    Invité
    le Mer 19 Avr - 10:43




       "le vrai voyageur n'a pas de destination"

    Je viens de partir de chez moi, ou plutôt devrais-je dire de "chez mes parents". Voici la première entrée de mon journal, j'essaierai d'y écrire un peu tous les jours, ou du moins l'essentiel. Pour ce premier soir, je m'arrête dans un oasis avec un groupe de caravanières Qiang. Le groupe est entièrement féminin et je dois bien avouer que je me suis senti intimidé au début mais ça va mieux maintenant.
         Bon, je manque un peu d'inspiration pour l'instant, je reprendrai demain après être sorti du désert et avoir vu l'Arche.


    Mes premiers pas hors du désert ! Après avoir suivi des pélerins jusqu'à l'arche des ancêtres, je me suis séparé de leur groupe et ait trop dérivé vers le nord. J'ai longé ce qui doit être la forêt Hai vers l'Est en me basant sur le Soleil et j'ai fini par trouver une route vers le Sud. La température chute rapidement mais il n'y a plus de cassure entre le jour et la nuit comme à la maison.


    *Quelques entrées courtes*

    Je n'aime pas le froid. Mes saignements de nez ont arrêté mais j'ai la tête qui tourne et j'éternue, je pense que je suis en train de tomber malade. Mon rythme de marche s'est considérablement ralenti, je fatigue, je dois me rationner, mais je tiens bon. Je vais faire des nuits plus longues pour essayer de récupérer rapidement. Le temps se réchauffe à nouveau, je dois descendre vers la côte. Tant mieux, je commence à avoir marre de la forêt.


    Cela fait cinq jours que je n'ai pas écrit ici et je pense que je vais continuer à espacer les entrées. J'ai rejoint la côte et la longe vers l'ouest. Le climat se fait plus doux maintenant, mais mon désert me semble encore bien loin. Je n'avais pas encore vu la mer, c'est chose faîte. Dommage que je ne puisse la rejoindre du haut de ses falaises, j'attendrai de trouver un chemin sûr pour en descendre. Pourquoi n'y a-t-il aucun village dans les parages ?


    Je viens de passer trois jours dans un village côtier. Ses gens m'ont pris avec eux en bateau et m'ont appris à pêcher selon leurs méthodes. Note à moi-même : ne plus JAMAIS monter sur un bateau, j'ai vomi le peu que contenait mon estomac. Je ne suis pas encore en territoire Naidii mais la culture de la région est axée sur la mer et la pêche. Les gens ont des préoccupations simples, travaillent le jour et dansent la nuit ; la réalité est bien loin de la "culture Ivrienne de la guerre" que l'on m'a apprise.
             C'est intéressant de constater que les gens les plus simples sont souvent les plus avenants, rien à voir avec les grands marchands de Tadala. J'ai été accueilli à bras ouverts, échangeant le lit dans lequel je dors contre mon aide pour construire une nouvelle maison. Les habitants m'appelent "Voyageur". J'aime bien. Je pense qu'inconsciemment, ça m'aide à me détacher un peu de ce qui m'entoure... Et de Tadala. J'ai rêvé errer dans les rues du marché les deux dernières nuits.


         J'ai assez abusé de l'hospitalité de ces pêcheurs. Il est temps de me remettre en route vers les marécages de Politania.



    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum