RSS
RSS

Plusieurs prédéfinis attendent pour être adoptés ! Viens les découvrir. Groupe à privilégier : Terrans. Le forum est officiellement ouvert depuis le 06/08/2016. N'hésite pas à t'inscrire ou à faire une demande de partenariat.

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les reflets de l'Art [Vénus Delaune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livaro Sigerre
- Loyaliste -
Messages :
29

Date d'inscription :
11/11/2016


Mon personnage
Réputation: L'Ancien
Célébrité: Habitant
Équipement:


avatar

MessageSujet: Les reflets de l'Art [Vénus Delaune]   Mer 10 Mai - 18:36

En pleine après-midi sur le marché de la rive droite, Livaro arborrait une mine boudeuse pour tenter de faire fuir ses potentiels clients. Mais malgré ses efforts, l'agréable soleil et l'enthousiasme de son partenaire - le propriétaire de l'étal sur lequel il avait accepté de présenter ses créations - arrivaient à attirer une foule inculte avide de la moindre babiole.

Bon gré mal gré, il avait accepté de placer bien en évidence les petites boucles d'oreilles taillées, les illustrations façon vitrail et les effigies à l'image de la reine. Bien sûr, comme la fierté de Livaro le poussait à donner le meilleur de lui-même, même dans ses créations les plus basiques et répétitives, toutes les pièces étaient de qualité.
Mais appeler cela de l'art et baver devant ? Les passants étaient vraiment des idiots finis qui ne connaissaient absolument rien au travail du verre !
Il avait eu beau mettre également au premier rang sa dernière vitre, aussi lisse que la mer au repos et pourtant capable de réduire le son et la fraicheur de l'océan en furie. Une merveille de simplicité qui rendrait n'importe quelle maison plus confortable. Un travail incroyable de plus de 3 semaines contrairement à ces autres jolies petites pièces minables. Et personne n'y prêtait la moindre attention.
L'Art véritable était-il donc si imperceptible pour le commun du peuple ?

Le maître Sigerre plaçait l'essence même de sa vision et de sa technique dans les reflets qu'il pouvait donner à ses oeuvres. Par ses idées et par ses mains, il modifiait le monde que Dieu avait fait, il était lui aussi un créateur et apportait sa pierre à l'édifiation de la société artistique du royaume Naiidi. Son Art était son idée même de la noblesse, une dignité partagée par tous les artisans passionnés.
Mais les acheteurs voyaient toujours autre chose. Pour certains, ce n'était qu'une simple commande, pour d'autre un cadeau et pour certains une oeuvre. L'Art ne fait au final que refléter la pensée de celui qui le regarde, indépendemment de la volonté de son créateur initial.

Livarro poussa un soupir. Partager ses créations est à la fois une joie et un déchiremment. Quelle avait été sa peine lorsqu'il s'était séparé du Globe de l'océan !
Un objet magnifique, non, même mieux, l'aboutissement de son art lorsqu'il était au sommet de sa carrière. Une oeuvre infiniement personnelle et pourtant tout à la fois si ancrée dans l'identité Naidienne.
La boule de verre faisait la taille d'une tête d'homme, allusion à la connaissance contenue à l'intérieur, et elle était gravéee sur toute sa surface des motifs classiques du royaume, spirales et arcs répétés dans une précise beauté toute géométrique. La coloration variait en tonalité dans de subtils dégradés : depuis deux "pôles" d'un bleu profond, on constatait toutes les gradations de l'océan, écumeux, ensoleilé ou brillant sous les étoiles.

Mais le plus gros travail de Sigerre fut l'intérieur, comme l'on pouvait le deviner avec un peu d'astuce car la boule au repos revenait toujours sur l'un de ses pôles, indiquant de ce fait une répartition de la matière non uniforme.
Une sculpture au coeur d'une bulle de verre, qui jouait avec la réfraction de la lumière pour portrayer des scènes de l'histoire et de la pensée Naidienne lorsqu'on faisait tourner le globe sous des rayons incidents aux angles différents.

Et tout cela acheté par un marchand d'art, attentif et cultivé, mais dont la volonté première était de réaliser une plus value après avoir présenté cette oeuvre dans différents coins du monde pour en augmenter le désir et donc le prix.
Livarro grommela tout seul dans son coin, mâchant son dégoût pour tenter d'y voir les bons côtés. Dans les sacs de ce marchand, son oeuvre aura sûrement bien plus voyagé, changé de mains en bien ou en mal et connu de nombreuses aventures que si elle était restée sur son atelier.
"Qui sait, peut-être même qu'elle pourrait se retrouver dans la fôret maudite de Hai ?" commença à muser le maître Sigerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les reflets de l'Art [Vénus Delaune]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La légende de l'astre aux milles reflets
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» Citations et dictons célèbres !
» Reflets de soi-même [pv: Beast]
» Dites moi pourquoi vois-je son reflet à chaque flaque d'eau que je croise ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noren :: Site d'atterrissage :: Les alentours :: La forêt-
Sauter vers: