RSS
RSS

Si tu as des questions sur le forum ou son univers, c'est par ici ! Groupe à privilégier : Terrans. Le forum est officiellement ouvert depuis le 06/08/2016. N'hésite pas à t'inscrire ou à faire une demande de partenariat.

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un travail nécessite plusieurs mains [Nadrien Espen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livaro Sigerre
- Loyaliste -
Messages :
26

Date d'inscription :
11/11/2016


Mon personnage
Réputation: L'Ancien
Célébrité: Habitant
Équipement:


avatar

MessageSujet: Un travail nécessite plusieurs mains [Nadrien Espen]   Ven 14 Juil - 14:56

Cet été à Talehe s'annonçait étouffant. Sur la rive droite tout du moins. Parqués dans une moitié de ville, entassés à plusieurs dans de pauvres batisses, renfermés sur eux-mêmes par le climat incertain de révolte, les Nadiens étaient bien loin du rêve de vacances estivales que vendaient les propriétaires à la noblesse Ivrianne.
Mais les hommes et les femmes du royaume ne pliaient genoux que face à la fureur de l'océan, pas pour un peu de chaleur en plus. L'été était là, avec son commerce et sa bonne humeur, avec ses torses luisants de transpiration et d'effort, l'excitation des marchés et des départs en mer, plein de fougue et de passion.

Livaro rentra en nage dans son atelier et lâcha les vitraux qu'il portait à peine le seuil de la porte franchi. Une poignante panique le saisit lorsqu'il vit son travail de la semaine s'écraser au sol... mais une pière rapide, ou plutôt l'épaisseur du verre, empêcha à l'ouvrage de se briser.
Les yeux predus dans le vide, le vieux maître s'assit en reprenant son souffle.
Il n'était même pas arrivé jusqu'au pont. Il lui fallait se rendre à l'évidence : porter son matériel et ses produits sous ce soleil lui était maintenant impossible.

Comment terminer mon contrat sur la rive gauche ? La question lui traversa à peine l'esprit. Trop lucide pour blâmer cette histoire de laisser-passer - les mesures auraient pu être finies dès la mi-printemps ! - et trop enragé pour penser à une solution, Livaro restait simplement bouche bée. Echouant à reprendre son souffle. Echouant à reprendre sa fierté.

Ces hommes et ces femmes du royaume auxquels tout le monde pensait, ce devait être les jeunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadrien Espen
- Civil ivrian -
Messages :
12

Date d'inscription :
26/06/2017


Mon personnage
Réputation: Saisonnier docile
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Un travail nécessite plusieurs mains [Nadrien Espen]   Sam 15 Juil - 0:33

Un travail nécessite plusieurs mainsavec LivaroNadrien était rentré à la capitale nadienne déçu et effrayé pour l'aveni. Aucun des éleveurs de la région ne l'avait engagé pour la transhumance ; on préférait emmener le jeune neveu ou le fils du voisin plutôt qu'un inconnu ne parlant pas la langue locale. Le garçon se maudit d'avoir écouté les histoires des voyageurs lui promettant travail et sérénité dans le royaume. Malgré la météo de ces dernières saisons, il aurait pu trouver de quoi passer l'été serreinement dans l'Empire. A présent, il était à une petite dizaine de jours de sa ville natale et de ses repères et possédait assez d'argent pour tenir trois jours, tout au plus. Son besoin de travail se faisait plus pressant à chaque instant. L'été était la saison que le jeune homme détestait le plus. Homme du nord, la chaleur le fatifuait, rendant chaque tâche pénible. Les travaux disponibles étaient souvent les plus lassant : récoltes, ventes sur le marché, tout ce que Nadrien détestait, en somme. C'était à cette saison qu'il était nostalgique de Layane et son manteau blanc. L'hiver apportait sérénité et apaisement lorsque l'été rimait avec épuisement et anxiété.

Ses pieds le ramenèrent jusqu'à l'auberge où il avait passé plusieurs nuits avec ses compagnons de voyage. Il était seul à présent ; eux avaient décidé de tenter leur chance à Hinide ou Cairne, mais Nadrien ne les avait pas suivis. Jamais ils ne parviendraiten à entrer et travailler dans la capitale et la seconde option n'était qu'un repère de malfrat. Il ne gagnerait que des ennuies en s'y aventurant. À la place, il avait comme seul plan de faire le tour de tous les commerces et tous les marchés de la ville jusqu'à avoir du travail, ne serait-ce que de façon ponctuelle. Nadrien préférait ne pas imaginer ce qui se passerait si l'argent venait à manquer.

Il paya une chambre pour une seule nuit, estimant qu'il valaient mieux ne rien prévoir en avance. Une fois dans le dortoir, il déposa sur la couverture le peu d'affaires qu'il portait et s'approcha d'une bassine d'eau afin de retirer la boue de ses vêtements. Jamais il ne pourrait se défaire de sa posture, de son odeur et de toutes les autres preuves de ses origines paysannes, mais être propre était déjà un bon début pour être présentable. Le saisonnier rejoignit ensuite la rue principale à la recherche de boutiques d'artisanats.

Ne sachant pas lire et ignorant la signification de beaucoup d'enseignes, il se retrouva à pousser les portes au hasard sans connaître les activités pratiquées derrière ces dernières. C'est ainsi qu'il pénétra chez un artisan verrier sans rien d'autre à offrir que sa soif de connaissance, la force de son corps et sa motivation. Il y trouva un homme d'un certain âge, assis et visiblement fatigué. Il le salua grâce au peu de mots naidien qu'il avait appris ces derniers jours avant de continuer en Ivran.

« Je m'appelle Nadrien et je souhaite du travail. »

Habitué aux refus, il poursuivit avec une once de supplication dans sa voix :

« Je peux faire n'importe quoi, mêmes les tâches particulièrement ingrates, ou juste accomplir une courte mission pour vous. Je suis disposé à faire tout ce que vous me demanderiez de faire, si vous avez besoin de quelqu'un. »

Le garçon avait tenter de conserver le peu de fierté qu'il avait, contrôlant son timbre pour que ce dernier ne monte pas dans les aiguës en renvoyant au passage une image de lui digne d'un mendiant.

© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://z-epidemie.forumactif.com/
Livaro Sigerre
- Loyaliste -
Messages :
26

Date d'inscription :
11/11/2016


Mon personnage
Réputation: L'Ancien
Célébrité: Habitant
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Un travail nécessite plusieurs mains [Nadrien Espen]   Lun 17 Juil - 17:14

Un long regard agacé accueilli le nouveau venu lorsqu'il franchit la porte du petit logement converti en atelier. L'artisan mettait toujours sa plus mauvaise volonté à signifier que son travail consistait dans la production et non dans la commercialisation de ses oeuvres, et la tendance s'allourdissait avec l'âge.
Mais cette fois-ci, Livaro était agacé contre lui-même.

Le silence ne dura pas longtemps, et le vieux maître fronça un premier sourcil en entendant parler Ivrian et un deuxième lorsqu'il comprit que le jeune homme n'était pas un client.

- J'ai toujours travaillé seul. C'était une simplification proche du mensonge, mais le vieux maître répondit sans prendre le temps de réfléchir ou même de considérer la demande.

Bien entendu, dans sa jeunesse et lors de ses heures de gloire, les travaux de Sigeurre nécessitaient souvent des petites mains. Et il avait essayé d'avoir des apprentis, quelque fois. Ces dernières années par contre...

- Mais je me fais vieux... et des mains supplémentaires pourraient m'être utiles. Livaro parlait un Ivrian clair et presque sans accent, et si les mots semblaient racler sur sa gorge, c'était simplement qu'ils frottaient sur la corde de ses habitudes. Mais se rappelant enfin quelques manières, il continua plus aimablement...

- Je suis Livaro Sigerre, artisan verrier. Tu as déjà travaillé sur un chantier ? Tu ne ressembles pas trop à un batisseur à mes yeux, mais plus à un jeune des plaines d'Ivria, à manier la faux ou la lance selon tes parents.

La conversation aidait le vieil homme à poser son souffle et à reprendre ses esprits. Il se leva pour détailler son interlocuteur et continuer l'échange de manière plus formelle.
La fin de la guerre avait-elle donc déjà rendu la jeunnesse de l'empire sans avenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadrien Espen
- Civil ivrian -
Messages :
12

Date d'inscription :
26/06/2017


Mon personnage
Réputation: Saisonnier docile
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Un travail nécessite plusieurs mains [Nadrien Espen]   Mer 19 Juil - 15:59

Un travail nécessite plusieurs mainsavec LivaroNadrien espéra un instant alors que la réponse de l'artisan se faisait attendre, et ce malgré le regard qu'il lui avait adressé. Lorsqu'il prononça sa première phrase, le corps du saisonnier fut comme ramolli : ses épaules s'affaissèrent et son dos se courba légèrement sous le poids du refus. Son regards devint fuyant un instant avant de comprendre qu'il faisait fausse route ; le vieil homme acceptait de le faire travailler. Instantanément, le garçon reprit une posture plus digne. Le rouge lui monta imperceptiblement aux joues, honteux d'avoir été si vite découvert. Malgré la honte de ses origines, il regarda Livaro dans les yeux afin de prouver sa détermination.

« J'apprendrais vite. Je ne vous embarrasserais pas, monsieur. Merci. »

Il n'aimait pas être prit pour un "jeune des plaines", lui se revendiquant "fils de la mer et de la neige", mais corriger l'homme qui lui venait en aide ne ferait que lui donner un air impétueux. Si l'origine précise pouvait importer à un Ivrian pure souche, il doutait que les Naidiens fassent la distinction entre un enfant de Layane et un paysan de Hiyer. De même, il préféra sous-entendre qu'il ne connaissait rien du travail du verre. Ce n'était pas un domaine qui intéressait un saisonnier sans le sous. Il espérait juste que son petit handicap n'allait pas l'empêcher d'accomplir les tâches que le vieil homme pourrait être amené à lui confier. L'humidité semblait raidir un peu plus les os mal ressoudés et la douleur était également plus présente. Cependant, il gardait en tête la promesse qu'il s'était faite à la sortie de la caserne : ne plus jamais utiliser cette main pour excuser un échec.

« Je n'ai effectivement jamais été sur un chantier, mais mon corps est habitué aux longues journées de travail et ce, peu importe la couleur du ciel. »

Faire la récolte des rhizome d'Iphrène à Layane endurcirait n'importe qui. S'il n'était pas encore habitué au climat naidien qui lui donnait l'impression d'être constamment mouillé de sueur et enrhumé à la fois, il faisait confiance en ses capacités d'adaptation. De toute manière, il n'avait pas d'autres choix ; peu de gens accepteraient de le mettre au travail et voyager n'était plus une option.

© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://z-epidemie.forumactif.com/
Contenu sponsorisé
- -



MessageSujet: Re: Un travail nécessite plusieurs mains [Nadrien Espen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un travail nécessite plusieurs mains [Nadrien Espen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Monde tourne. [Event]
» Qui joue d'un ou de plusieurs instruments...
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» 112 mains serrées—Fanfic by Sacchan AKHTS!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noren :: Royaume Naidii :: Talehe :: La rue transversale (rive droite)-
Sauter vers: