RSS
RSS

Plusieurs prédéfinis attendent pour être adoptés ! Viens les découvrir. Groupe à privilégier : Terrans. Le forum est officiellement ouvert depuis le 06/08/2016. N'hésite pas à t'inscrire ou à faire une demande de partenariat.

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les monologues d'une endeuillée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sirÿa Rahji
- Sédentaire -
Messages :
43

Date d'inscription :
11/11/2016


Mon personnage
Réputation: Angoissée caractérielle
Célébrité: Habitant
Équipement:


avatar

MessageSujet: Les monologues d'une endeuillée    Dim 13 Nov - 0:33




Apaisement

Sirÿa pénétra dans sa chambre, d’un pas hésitant. Elle observant la pièce comme si elle la découvrait. Il n’y avait aucun bruit. Le calme régnait.

« Tu es là ? »

Rien. Pas un souffle de vent, pas un craquement du bois. La jeune femme soupira et se mut avec plus d’assurance. Elle s’approcha de son lit, s’assit et entreprit de se débarrasser de ses bijoux. Neith nettoyait après le repas et Shayan faisait un tour de ronde avant de venir veiller sur elle. Sirÿa n’avait pas été seule depuis longtemps et savait pourquoi elle n’aimait pas ça. Elle sentait en permanence un regard posé sur son dos, lui créant des frissons dès qu’elle y songeait. Une fois le dernier bracelet retiré et rangé dans le tiroir, elle se leva pour retirer les broches maintenant sa fine tunique. Le tissu tomba à ses chevilles en un léger bruit de froissement.

Une brise pénétra dans la pièce et vint lécher sa peau nue. La veuve se tourna en direction de l’ouverture servant de fenêtre.

« Je me disais aussi… »

Elle ne s’interrompu pas pour autant, entreprit de se vêtir pour la nuit et défit ses draps pour s’y installer.

« Shayan va arriver, tu devrais repartir. Tu aurais dû venir plus tôt, si tu voulais me parler. »

Ses cheveux se balancèrent sous l’influence d’un léger vent, un air léger et frais qui ne présageait que du beau temps pour le lendemain.

« Je suis content que tu m’aies pardonné. Tu me manquais. »

Un bruit se fit entendre devant sa porte et Sirÿa tira un peu son drap pour dissimuler son corps. Shayan entra de son pas lourd habituel, autorisant ainsi la jeune femme à se laisser aller dans le sommeil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les monologues d'une endeuillée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monologue de l’Empereur Jacques 1er à nos contemporains
» L'infirmerie
» Rituel d'Anynduil Linwëlin [Monologue]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noren :: Administration :: Le suivi des personnages :: Les journaux-
Sauter vers: