RSS
RSS

- Forum RPG mêlant fantasy et science fiction.

AccueilAccueil  
  • CalendrierCalendrier  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Nous avons 5 prédéfinis recherchés ! Tu les trouveras sur la barre latérale

    avatar
    - Indépendantiste -
    Voir le profil de l'utilisateur
    Messages : 41
    Date d'inscription : 07/04/2017

    Mon personnage
    Réputation: Noble rebelle
    Célébrité: Habitant
    Équipement:
    le Dim 6 Mai - 19:36


    Liste des Contes

    Petite Présentation
    Calisto était un rebelle naidien qui a tout quitté pour partir sur les routes. Devenu voyageur, il a décidé de consigner les contes et légendes des endroits qu'il traversait afin de les partager avec le plus grand nombre. Connu à présent sous le nom du Conteur aux yeux d'eau, il vous présente ici son recueil.

    Territoire Qiang
    ► L’Épopée de Zhan-Shi Yonggan l'Invincible




    Empire Ivria

    Royaume Naidii

    Désert Nakhti

    Diverses Aventures

    Codage by LaxyDunbar


    avatar
    - Indépendantiste -
    Voir le profil de l'utilisateur
    Messages : 41
    Date d'inscription : 07/04/2017

    Mon personnage
    Réputation: Noble rebelle
    Célébrité: Habitant
    Équipement:
    le Dim 6 Mai - 19:52

    Zhan-Shi Yonggan
    Zhan-Shi Yonggan était la plus grande générale de son époque. On ne compte plus les batailles qu'elle a menées à la victoire et c'est sous son commandement que l'armée Qiang a conquis les terres qui forment aujourd'hui leur royaume. C'était une femme de grande qualité, excellente stratège, à la discipline de fer mais qui connaissait la pitié et la compassion. Et, qui plus est, elle était très belle. Si belle, même, que l'on raconte que des ambassadeurs Ivrians étaient venus la demander en mariage pour le prince héritier de l'Empire. Mais Zhan-Shi était avant tout une guerrière. Elle refusa la demande en mariage mais proposa la fille de la Généralissime Chong-Gao Jian à sa place, consolidant ce qui était alors une alliance commerciale fructueuse.

    Bien sûr, sa réputation de générale invaincue et de plus belle femme de Noren ne lui apporta pas que des amitiés, bien au contraire. Au sein de sa propre armée, des officières commencèrent à intriguer en vue de prendre sa place. Cependant, comme elle était redoutable, si redoutable qu'on la disait invincible, elles résolurent d'user de quelques stratagèmes pour l'éloigner de son poste et s'assurer qu'elle perde à jamais les bonnes grâces de la Généralissime. Comme par hasard, Chong-Gao Jian tomba malade et elle fit appel à Zhan-Shi car elle était la personne en qui elle avait le plus confiance, et c'était aussi son amie.

    "Zhian-Shi, la maladie qui me ronge est aussi soudaine que mortelle. Si je ne reçois pas bientôt un remède, j'ai bien peur que notre territoire soit sur le point de se choisir une nouvelle Généralissime car je doute de m'en relever."

    Cette nouvelle causa une grande inquiétude à la générale qui craignait pour la vie de celle qu'elle avait juré de servir envers et contre tout. Résolue, elle l'interrogea.

    "Généralissime, que puis-je faire pour vous soulager ? N'y a-t-il pas un moyen qui permettrait de vous rendre la santé ?"

    Chong-Gao Jian lui expliqua alors qu'elle avait consulté diverses guérisseuses, toutes plus éminentes les unes que les autres, et qu'elles avaient été unanimes. La seule chose qui pouvait la sauver était l'eau miraculeuse d'une source qui jaillissait au cœur de la sombre Forêt Haï. Cette terrible forêt maudite où personne ne mettait jamais les pieds car elle était hantée par des esprits qui égaraient les voyageurs pour les dévorer. Mais Zhan-Shi était Zhan-Shi Yonggan l'Invincible, Grande Générale du Territoire Qiang, Vainqueure de Chan-Zhu et de Penden, Première Conseillère de la Généralissime et Gardienne des Portes Anciennes. Rien ne pouvait l'arrêter et elle s'aventurerait sans peur dans la forêt maudite pour sauver sa souveraine, même si elle devait y aller seule, même si elle devait y laisser la vie. Elle n'échouerait pas.

    La Générale partit le jour même, sans escorte, en direction de la forêt Haï, laissant le commandement des armées aux mains de son lieutenant, Jian-Rui Bishou, en qui elle avait toute confiance. Ses adversaires n'attendaient que cela, persuadées que même Zhan-Shi Yonggan l'Invincible ne pourrait revenir vivante de cette mission-suicide au cœur de la forêt maudite dont personne n'était jamais revenu. Elle s'enfonça donc dans les terres, en direction de la frontière avec l'Empire Ivria, et ne ménagea pas ses efforts pour s'y rendre le plus vite possible. Puis elle s'aventura dans cette zone mystérieuse et redoutable, sans savoir ce qu'elle allait y découvrir...

    Là-bas, elle y échappa aux redoutables rasçins, ces plantes carnivores aux lianes capables d'attraper leurs proies en plein vol, elle lutta contre les malicieuses Xiangû qui lui firent perdre son chemin de nombreuses fois, et elle traversa de nombreuses épreuves sans que jamais son cœur ne faiblisse.

    La source fabuleuse était là, claire et limpide sur un tapis de mousse verdoyante. Enfin à portée de main. Zhan-Shi s'en approcha avec circonspection, s'attendant à voir surgir une éventuelle défense de cet endroit magique. Toutefois, la protection qui apparut ne ressemblait à rien de ce qu'elle attendait. L'esprit de la forêt prenait corps de l'air et de la mousse à la fois, paraissait se constituer de la brume étincelante autour des eaux de la source. C'était une créature changeante et magnifique, devant qui Zhan-Shi s'agenouilla respectueusement.

    Je vous demande pardon pour cette intrusion, je suis simplement venue chercher le remède qui pourra guérir ma souveraine de la maladie qui lui est fatale. Puis-je prendre quelques gouttes de cette eau magique que vous gardez ?

    Au fil de ses nombreuses campagnes militaires, elle avait appris que la politesse pouvait ouvrir plus de portes que la force et la violence. Et cette fois ne fit pas exception. Sa délicatesse charma l'esprit qui lui offrit volontiers ce qu'elle était venue chercher. Mais Zhan-Shi réalisa alors que le prix à donner pour cette eau miraculeuse était bien plus élevé que tout ce qu'elle aurait pu imaginer car elle y laissa son cœur, entre les mains si délicates de la créature éthérée.

    Cependant, elle devait connaitre le bonheur car Jingshén, tel était le nom de l'esprit, lui rendit son amour et accepta de l'accompagner, laissant la garde de la fontaine à une autre des innombrables créatures qui peuplent la forêt Haï.

    C'est donc accompagnée de son amour que Zhan-Shi s'en retourna auprès de sa souveraine dont l'état n'avait jamais cessé de l'inquiéter. Ce qu'elle ignorait, hélas, c'était que les traîtresses qui avaient œuvré à son départ n'étaient pas restées inactives durant son absence. La princesse qui avait épousé l'héritier d'Ivria avait profité de la faiblesse de sa mère pour prendre le Territoire en main en tant que Régente. Tout en affichant publiquement ses angoisses au sujet de la santé de sa mère, elle se réjouissait de pouvoir gouverner et le Territoire Qiang, et l'empire Ivria. Le rétablissement de la Généralissime était donc devenu une chose à éviter à tout prix, raison pour laquelle elle s'assurait que le poison qui l'avait rendue malade continuait à lui être administré.

    Le retour de Zhan-Shi fut pour elle une véritable épine dans le pied, mais la présence de l'esprit qu'elle aimait si évidemment fut une bénédiction. La princesse la laissa porter l'eau fabuleuse à sa mère. Le pouvoir de la fontaine lui redonna quelques couleurs et parut l'arracher à la mort, mais le mal était si profond qu'elle ne reprit pas conscience pour autant. Sans s'embarrasser de scrupules - on raconte que la vie à la cour d'Ivria les lui avait tous ôtés - la fille de la Généralissime reprit la parole d'un ton obséquieux.

    "Vous avez été prévoyante, Grande Générale Zhan-Shi, d'amener avec vous cette sylphide. Son sang sera sans aucun doute plus puissant que l'eau de la fontaine et réveillera ma pauvre mère de son sommeil mortel. Allons ! Que l'on amène un poignard sacrificiel et une vasque ! L'esprit sera vidé de son sang sur l'heure !"

    Tout le monde s'exécuta, au grand désespoir de Zhan-Shi qui dut lutter entre son devoir et son amour pour s'interposer face au désir de la princesse.

    "Je vous en prie ! Nul doute qu'un peu de sang suffira à sauver la Généralissime, il est inutile de tout lui prendre, lui ôter la vie serait cruel. Au nom de toutes ces années de service, et de tout ce que j'ai offert à notre peuple, je vous supplie humblement d'épargner la vie de mon amour...

    Dans la pièce, toutes les guerrières s'étaient arrêtées car elles vouaient un profond respect à leur Grande Générale, mais la princesse restait la dirigeante du territoire et elle refusa d'accéder à la requête de Zhan-Shi.

    On alla chercher le poignard et la vasque.

    La Grande Générale fut placée sous bonne garde pendant ce temps, sous les yeux de son amour. Jingshén était un être foncièrement bon, étranger à la violence des mortels. Les actions de ces derniers lui étaient incompréhensibles mais il lui fut évident que donner son sang à la Généralissime serait seul moyen de la ramener à la vie et de protéger celle qui lui avait volé son coeur.

    Ignorant les femmes qui accouraient avec les objets destinés à lui ôter la vie, l'esprit s'approcha de Zhan-Shi pour déposer un chaste baiser sur ses lèvres, puis alla s'agenouiller auprès du lit où gisait Chong-Gao Jian. Dans son innocence, Jingshén tendit son bras à la guerrière qui tenait le poignard et la lame blessa cruellement sa chair. Le sang jaillit, éclaboussant le visage de la Généralissime. La créature sylvestre s'effondra sur le lit et Zhan-Shi poussa un cri si terrible qu'il ébranla les murs du palais. Elle se précipita vers son amour pour le recueillir dans ses bras, mais hélas il était trop tard. La douce sylphide rendit son derniers souffle dans ses bras, sans avoir réalisé que sa vie lui était prise pour blesser celle à qui elle avait abandonné son cœur.

    La générale Yonngan, réalisant que la princesse avait orchestré tout cela depuis le début, n'écouta que sa rage et son désespoir. Elle se jeta sur la félonne pour venger sa souveraine et son amour, sans remarquer que le sang de Jingshén avait été assez puissant pour guérir immédiatement et complètement la Généralissime. Voyant sa mère se lever, la princesse voulut faire croire que Zhan-Shi était revenue démente de la forêt Haï et tentait de l'assassiner pour prendre sa place, mais la Généralissime avait été témoin de sa félonie depuis le lourd sommeil dans lequel elle avait été plongée. Il n'y avait pas lieu d'être miséricordieuse envers une telle traîtrise, et encore moins venant de sa propre fille.

    La princesse fut bannie du territoire et les officières qui avaient ouvrées à cette conjuration furent exécutées sur l'heure. En réponse au bannissement de son épouse, le prince héritier d'Ivria déclara la guerre au Territoire Qiang mais la Généralissime ne se laissa pas impressionner. Le sang de Jingshén lui avait rendu toutes ses forces, et plus encore. Elle fit donc positionner ses troupes en défense du territoire, puis ordonna des funérailles grandioses pour l'esprit de la forêt à qui elle devait la vie. Bien sûr, elle prenait la mesure de la douleur que ressentait sa fidèle Zhan-Shi face à cette perte, mais elle ignorait comment atténuer cette peine. Lorsqu'elle le lui demanda, Zhan-Shi n'hésita pas.

    Généralissime, j'ai déjà donné tout ce que j'avais à votre service et à celui du peuple. La seule chose que je vous demanderais aujourd'hui sera de me laisser partir avec Jingshén. A l'aube de cette guerre qui se profile, Jian-Rui Bishou saura égaler ma bravoure et vous mènera à la victoire aussi bien que je l'ai fait.

    A ces mots, elle s'empara du poignard encore taché du sang de la sylphide, et le plongea droit dans son cœur. Elle fut ensevelie aux côtés de Jingshén dans un tombeau magnifique que cache aujourd'hui une forêt dense et impénétrable, et la Généralissime Chong-Gao Jian ne cessa jamais de pleurer cette amie qui lui avait tout donné, jusqu'à sa mort.

    La guerre entre Ivria et Qiang ne s'est jamais terminée. La générale Jian-Rui Bishou était talentueuse mais elle n'égala jamais la légendaire Zhan-Shi Yonggan et ainsi en fut-il de toutes celles qui lui succédèrent. De nombreux siècles se sont écoulés depuis, mais jamais les guerrières Qiang n'ont oublié cette histoire si particulière.
    Calisto, conteur aux yeux d'eau
    codage par Laxy Dunbar.


    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum