RSS
RSS

Plusieurs prédéfinis attendent pour être adoptés ! Viens les découvrir. Groupe à privilégier : Terrans. Le forum est officiellement ouvert depuis le 06/08/2016. N'hésite pas à t'inscrire ou à faire une demande de partenariat.

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Envol [PV Sirÿa et Shayan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neith Rahji'Akam
- Sédentaire -
Messages :
14

Date d'inscription :
15/11/2016


Mon personnage
Réputation: Esclave et confidente
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Envol [PV Sirÿa et Shayan]   Ven 24 Fév - 22:42

I'm On My Wayft. Sirÿa et Alec
Le soleil caressa les draps qui entouraient le corps de Neith, et elle s’étira avec un grognement de plaisir, jetant un coup d’œil à la pièce autour d’elle. Elle avait passé une bonne partie de sa nuit à préparer tout le nécessaire à leur départ, et si la plupart des sacoches étaient déjà nettement empaquetées, ses propres affaires étaient encore entassées dans sa petite chambre, en désordre.
L’imminence du départ la frappa soudain, et elle fut un instant prise d’une peur viscérale, son souffle se coupant, son pouls accélérant. Incapable de se mouvoir, les yeux écarquillés et la respiration haletante, elle se força à se détendre et à prendre de grandes gorgées d’air, repoussant la panique aussi loin de son esprit que possible. Elle pensa au sourire de Sirÿa, qui n’attendait que de pouvoir quitter cette ville qui la hantait, à Shayan, bougon mais rassurant. Petit à petit, inspiration par inspiration, l’air se mit à nouveau à circuler en elle, et elle poussa un long soupir, épongeant la sueur accumulée sur son front.
Elle se leva, s’habilla avec efficacité, et finit de préparer ses vêtements. Elle apporta ses sacs dans la pièce principale, où elle croisa Shayan. Elle le salua avec joie, salut qu’il lui rendit. Mais sa mine était fermée, et Neith le poussa alors à se confier sur ce qui lui pesait. Elle apprit ainsi que sa maîtresse avait fait une nouvelle crise lors de la nuit précédente. Elle remercia Shayan avec un pincement au cœur, et se dirigea vers la chambre de Sirÿa d’un pas lourd mais décidé.
La jeune femme était blottie dans ses couvertures, malgré la chaleur, roulée en boule sur le côté comme pour se protéger au maximum du monde extérieur. L’envie de Neith de la protéger n’en fut qu’exacerbée, et la conforta dans l’idée du départ, malgré ses réticences, et la panique qui semblait toujours prête à l’envahir dès qu’elle pensait au monde extérieur. Elle s’étonna un instant des sacrifices qu’elle était prête à faire pour voir sa maîtresse heureuse. Pourtant, après lui avoir dédié presque la moitié de sa vie, rien ne lui semblait plus naturel. Si ce qui lui faisait si peur pouvait faire le bonheur de Sirÿa, alors qu’il en soit ainsi.
Elle s’assit sur le bord du lit, et repoussa l’une des mèches d’ébène qui était tombée devant le visage de Sirÿa. Puis elle la secoua doucement par l’épaule, prête à encaisser la moindre réaction violente, ayant plusieurs fois eu affaire à une jeune femme si effrayée au réveil qu’elle en devenait imprévisible.
- Sirÿa, il faut te lever. Nous devrons bientôt partir, murmura-t-elle.
© 2981 12289 0


Dernière édition par Neith Rahji'Akam le Sam 19 Aoû - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirÿa Rahji
- Sédentaire -
Messages :
45

Date d'inscription :
11/11/2016


Mon personnage
Réputation: Angoissée caractérielle
Célébrité: Habitant
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Envol [PV Sirÿa et Shayan]   Ven 14 Avr - 15:34

Aucun cauchemar, ni même de rêve. Sa crise de la nuit l'avait laissé si exténuée qu'au matin, elle dormait d'un sommeil si lourd qu'on aurait pu la croire morte. La présence de Shayan dans la pièce lui avait permis de se calmer et de se rendormir, roulée en boule comme un renard des dunes. Ses draps, trempés de sueur, avaient vite séché avec la chaleur du matin. Mais Sÿria n'avait même pas senti les rayons de soleil lécher sa peau et avait continué à sommeiller après le levé du jour. Elle n'avait même pas entendu son garde du corps se lever et quitter la chambre, ni même son esclave y pénétrer. Ce n'est qu'en sentant son épaule secouée qu'elle réussit à s'extirper de son repos. Elle ne sursauta pas, n'eut pas de mouvement de recul. Son corps était bien trop ensuqué pour ça. Elle ouvrit les yeux difficilement comme si on la réveillait d'un évanouissement.

Son regard doré parcourut la pièce comme s'il la découvrait. Finalement, elle fixa son esclave et réussi à lui esquisser un semblant de sourire. Sans rien dire, elle se redressa, s'étira longuement d'une façon féline puis se libéra de ses couvertures. Ses pieds rencontrèrent le sol, plus frais que l'air et un frisson remonta le long de ses jambes, mettant son cerveau en marche forcée. Tout d'un coup, la situation lui revint à l'esprit. Son époux était là, dans cette pièce. Elle le sentait et se retourna comme pour le surprendre dans le lit. Mais sous les draps, il n'y avait plus personne.

"Neith, prépare moi une tenue légère et adaptée au voyage. Nous partirons rapidement après le petit déjeuner."

L'air inquiet, Sÿria s'approcha du miroir et entreprit de démêler ses mèches couleur charbon. Ses gestes étaient secs, précipités, trahissant son état d'esprit. Si ce n'était qu'un ressentiment qu'elle pouvait contenir, le besoin de s'en aller se faisait de plus en plus pressant. Ne parvenant pas à dompter certaines mèches, la femme abandonna la brosse et entreprit de se parfumer à l'aide de différentes huiles, non sans grogner.

"Shayan est-il prêt à partir ?"

Elle ne s'était pas retournée. Cette question avait pour seul but de briser le silence qui lui faisait peur. Son ton était sec, comme si Neith était la raison pour laquelle ils n'étaient pas encore sur les routes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith Rahji'Akam
- Sédentaire -
Messages :
14

Date d'inscription :
15/11/2016


Mon personnage
Réputation: Esclave et confidente
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Envol [PV Sirÿa et Shayan]   Lun 17 Avr - 14:43

Days in the sun will come shining throughft. Sirÿa et Alec
Sirÿa se réveilla en papillonnant des yeux, visiblement encore enlisée dans le sommeil, ne parvenant pas tout à fait à le chasser. Elle eut pour Neith un sourire, mais l’esclave sentit, derrière celui-ci, la douleur que sa maîtresse essayait toujours de cacher. Elle essaya cependant de le lui rendre, et l’accompagna tandis qu’elle se redressait de son lit, stabilisant la jeune femme alors que ses membres étaient encore engourdis par la fatigue.
Sirÿa fit alors volte-face, et Neith la lâcha, surprise par le mouvement soudain. Les yeux dorés de sa maîtresse restèrent un instant fixés sur le matelas, comme s’ils voyaient quelque chose qu’elle seule pouvait deviner à même les couvertures. Neith ne pipa mot.
- Neith, prépare-moi une tenue légère et adaptée au voyage. Nous partirons rapidement après le petit déjeuner.
Neith hocha de la tête, et s’agenouilla pour fouiller parmi les coffres qui jonchaient encore le sol de de la chambre, évitant la couche de Shayan tandis qu’elle cherchait une tenue appropriée. Elle mit de côté tous les habits noirs symbolisant le deuil de Sirÿa. Aujourd’hui était un jour de renouveau, et Neith refusait qu’elle porte ses habits de veuve pour celui-ci. Ce n’était peut-être qu’un geste insignifiant, mais pour elle, le message n’en était que plus frappant.
Lorsqu’elle releva la tête, les vêtements qu’elle avait choisis dans les bras, elle aperçut Sirÿa grognant, se débattant avec sa brosse. Puis, abandonnant, la jeune femme passa aux parfums. Neith s’approcha, silencieuse, le cœur lourd en observant la frénésie de sa maîtresse qui cachait un si profond mal-être.
- Shayan est-il prêt à partir ?
Le ton était sec. Neith ne s’en offusqua pas. Elle posa simplement les robes qu’elle avait amenées sur le bord de la commode, se saisit de la brosse, et entreprit de démêler soigneusement les mèches de cheveux contre lesquelles Sirÿa s’était infructueusement acharnée.
- Ses sacoches sont déjà dans le hall. Il me semble qu’il est parti préparer les montures, pour le voyage.
Elle continua de travailler en silence. Puis, une fois la coiffure de sa maîtresse en ordre, elle l’aida à passer ses vêtements, et enfin ses bijoux. Elle n’ouvrit à nouveau la bouche qu’une fois son œuvre achevée :
- Le petit déjeuner devrait déjà être prêt. Je dois finir d’empaqueter certaines de mes possessions, je vous rejoindrai tous les deux une fois que tout sera en ordre.
Puis elle s’inclina, et commença à tourner le dos à Sirÿa, se dirigeant vers la porte.
© 2981 12289 0


Dernière édition par Neith Rahji'Akam le Sam 22 Avr - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirÿa Rahji
- Sédentaire -
Messages :
45

Date d'inscription :
11/11/2016


Mon personnage
Réputation: Angoissée caractérielle
Célébrité: Habitant
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Envol [PV Sirÿa et Shayan]   Mer 19 Avr - 22:15

Neith vint à sa rescousse et l'aida à remettre en ordre ses cheveux comme ses idées. Sirÿa prit plusieurs grandes inspirations afin de reprendre son calme. Elle passa la tenue que son esclave avait préparée sans rien dire, se laissant faire comme un pantin et descendit manger lorsque le jeune femme eu finit de la parer. La maîtresse des lieux traversa les pièces tels un fantôme jusqu'à atteindre la salle du repas où elle s'assit, mais ne fit rien.

Cinq bonnes minutes durant, Sirÿa se perdit dans ses pensées, ou plutôt baigna dans ses peurs. Ici, elle était peut-être en sécurité. En quittant son désert, elle courrait certainement à sa perte, ou exposait ses compagnons à divers dangers. Aucun d'eux n'était préparé à la vie hors du désert. Tout devait être si différent, au-delà de la frontière. Shayan pouvait vite se faire des ennemis. Neith pourrait se perdre et elle-même pourrait prendre froid. Son cœur se serra en s'imaginant disparaître loin du sable et du soleil, grelottant, seule, dans une plaine attaquée par des vents glacés.

"Hey... Ca va ?"

La jeune femme sursauta et se retourna. Son garde du corps se tenait dans l'encadrement de la porte. Son regard trahissait de l'inquiétude. Il espérait sûrement que Sirÿa renonce à son départ.

"Oui, ne t'en fais pas. Je suis juste un peu fatiguée"

Ce mensonge ne prenait plus depuis longtemps, mais, par politesse, le nomade fit mine d'y croire.

"On part quand tu le décides, Sirÿa.
Parfait. Neith sera bientôt prête."

L'homme acquiesça et disparu dans le couloir. La porte d'entrée grinça puis le silence revint. Sirÿa poussa un long soupire, comme si elle venait de passer un test et entreprit d'avaler quelque chose. Peine perdue. À peine, la nourriture était entrée dans sa bouche qu'une envie de vomir la prit. Elle mit la main devant la bouche, fermant les yeux et se forçant à avaler. Des bruits de pas dans son dos lui indiqua qu'elle n'était plus seule et la jeune femme fit un énorme effort pour faire comme si de rien n'était.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith Rahji'Akam
- Sédentaire -
Messages :
14

Date d'inscription :
15/11/2016


Mon personnage
Réputation: Esclave et confidente
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Envol [PV Sirÿa et Shayan]   Sam 22 Avr - 18:41

And his children start a fire which they cannot extinguishft. Sirÿa et Alec
Quittant sa maîtresse et le malaise qui l’entourait, l’étouffait, Neith regagna sa petite chambrette. Elle observa un instant ses possessions d’un œil neutre : des vêtements, principalement. Quelques bijoux, légers, bien que le plus important de sa collection ne quittait jamais son cou. Le collier que Sirÿa lui avait passé marquait son statut d’esclave, et son appartenance à la famille Rahji. Seule sa maîtresse en possédait la clef. Certains jours, la plupart lointains, il avait représenté un fardeau énorme, une entrave que Neith aurait souhaité briser. Aujourd’hui, il ne lui apportait plus que de l’indifférence. Parfois même de la fierté, lorsque Sirÿa se montrait particulièrement éloquente ou sage.
Elle passa ses doigts sur le mince bandeau d’or qui s’enroulait autour de sa gorge, puis, d’un léger soupir, entreprit d’empaqueter ses quelques effets personnels. Elle emmenait tout de même avec elle un carnet et quelques crayons, qui lui serviraient à dessiner, un passe-temps auquel elle s’adonnait lorsqu’elle avait un peu de temps pour elle, sans vraiment y faire attention, et sans grand talent. Dans l’une de ses sacoches, celle qu’elle garderait toujours au côté, contenant une gourde d’eau, elle glissa le dernier souvenir de sa mère. Une pierre polie, noire comme la nuit, d’une forme ovale, mesurant environ cinq centimètres. Elle n’avait d’autre signification que d’être un héritage bien maigre de sa famille, mais Neith ne put se résoudre à s’en séparer.
Après un dernier coup d’œil pour sa chambre, qu’elle ne reverrait sûrement pas de sitôt, si elle la revoyait jamais, Neith traversa les corridors qui avaient jusqu’ici ponctués sa vie avec amertume et nervosité. Elle déposa ses sacoches dans l’entrée. Prit une grande inspiration. Puis elle se dirigea vers la salle à manger.
Sirÿa se figea, quand elle l’entendit arriver. Neith crut apercevoir un soubresaut, ou l’entendre vaguement tousser, mais elle se força à ne pas s’en préoccuper. Si sa maîtresse souhaitait lui parler, elle le ferait, elle en était convaincue. Et après tout, aujourd’hui, elle aussi devrait apprendre à dompter ses peurs.
Elles mangèrent en silence, Neith expédiant son repas avec rapidité, débarrassant ce qu’il restait de son déjeuner, puis de celui de Sirÿa, quand celle-ci eut terminé. Puis, toutes deux se dirigèrent vers le hall, Neith quelques pas en arrière de sa maîtresse. Elles retrouvèrent Shayan, qui les attendai, bras croisés. Il hocha la tête en les voyant arriver. Après un regard pour Sirÿa, il s’approcha de Neith, et lui tendit quelque chose.
- En cas de besoin. Fait attention avec.
Curieuse, mais effrayée par ses propos, Neith se saisit délicatement de l’objet tendu. Lorsque la main imposante de Shayan disparut, elle sut de quoi il retournait. La garde de l’arme était fine, la longueur de la lame discrète. Neith se força à ne pas trembler. Elle n’avait encore jamais reçu d’arme, et il s’agissait là autant d’une marque de confiance que d’une responsabilité. Cette lame, aussi ridicule soit-elle, marquait définitivement leur départ de Tadala.
Elle l’enserra un instant dans sa paume, puis la cacha, elle aussi, dans la sacoche à son côté. Ils étaient fin prêts.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirÿa Rahji
- Sédentaire -
Messages :
45

Date d'inscription :
11/11/2016


Mon personnage
Réputation: Angoissée caractérielle
Célébrité: Habitant
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Envol [PV Sirÿa et Shayan]   Mar 2 Mai - 19:58

Neith la rejoignit et toutes deux avalèrent leur repas en silence. La maîtresse de maison picorait, regardant longuement la nourriture avant de daigner la porter à sa bouche. Elle prit trois fois plus de temps pour manger moitié moins, mais son corps refusait de recevoir quoi que ce soit d'autre. Lorsqu'elle abandonna son assiette, son esclave passa derrière elle pour tout nettoyer.

Sirÿa sortit finalement de sa maison sans plus de cérémonie. Son esprit semblait vide mais l'ombre de ses peurs planait. Elle tâchait de ne pas penser au départ comme un adieu à sa maison et à sa vie. Elle ignorait où le vent les portera et il était inutile de se torturer l'esprit dès le départ. Ses yeux ambrés croisèrent ceux de Shayan qui lui adressèrent un regard entendu. Si la femme ne se souvient pas tout de suite de quoi il s'agîssait, une ancienne conversation avec son garde du corps lui revint cependant en tête. Oui. La dague pour Neith. Décidément, cet homme prouvait chaque jour qu'il était apte à veiller sur les deux femmes. Sur les lèvres de la marchande apparut l'esquisse d'un sourire. Malgré ses angoisses, elle savait que le nomade lui resterait fidèle jusqu'à la fin. Il n'était pas comme ces mercenaires dont les valeurs étaient à vendre au plus offrant.

Toujours sans ouvrir la bouche, la jeune femme se dirigea vers sa monture et s'immobilisa devant. Neith et Shayan s'approchèrent, l'aidant à se hisser sur le dos de la bestiole sans se prendre les pieds dans sa tunique. Une fois installée, ses yeux se perdirent sur les rues du marché, déjà animé par une foule venue des quatre coins du continent. Ici, elle avait appris quelques mots dans d'étranges langues ainsi qu'à reconnaître la mode des autres contrées. Mais elle savait pertinemment que cela ne suffirait pas à acquérir un ulwazi digne de ce nom, ni pour elle ni pour Neith ni pour Shayan. Et ces deux derniers dépendants d'elle, il était de son devoir de leur offrir une opportunité de découvrir, d'accumuler le savoir afin de trouver la paix.

"Allons-y."

En ville, c'était Sirÿa qui ouvrait le chemin. Elle se concentrait sur sa posture, voulant ressembler à une reine quittant son territoire. Son regard fixait un point invisible droit devant elle. Aucun regret ni peur, du moins pour le moment. La foule s'ouvrait en deux pour laisser passer les chevaux. Il lui semblait que certains chuchotaient sur son passage, mais il était possible que son esprit lui joue des tours, habitué à ce qu'elle soit remarquée en toutes circonstances. Allait-on vraiment remarquer son départ, de toute manière ?

Les cavaliers franchirent la porte dans le sens inverse du flux, ne rencontrant que les étendues de sable. Sirÿa fit ralentir sa monture afin de laisser Shayan la rattraper et se positionner à sa hauteur. Le nomade ne connaissait pas les cartes ni la géographie en dehors du désert, la marchande avait dû elle-même établir un itinéraire en discutant avec d'autres commerçants, plus habitués qu'elle aux voyages. Ils avaient convenu que leur première destination était Penden et que pour cela, il fallait dans un premier temps rejoindre la ville en ruine avant de sortir du désert et longer la forêt maudite jusqu'à rencontrer le fleuve. A priori, rien de plus simple. Mais aucun d'entre eux n'était habitué aux si longs voyages et ils sous-estimaient nettement les difficultés pour s'orienter.
La maîtresse tourna la tête, cherchant le regard familier de son esclave. Elle ignorait si cette dernière voyait ce voyage comme une véritable chance d'enrichissement personnel. Chance offerte à très peu d'esclaves.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith Rahji'Akam
- Sédentaire -
Messages :
14

Date d'inscription :
15/11/2016


Mon personnage
Réputation: Esclave et confidente
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Envol [PV Sirÿa et Shayan]   Ven 26 Mai - 18:43

Discovering the secrets of the universeft. Sirÿa et Alec
Lorsqu’ils sortirent tous trois, ils retrouvèrent les chevaux que Shayan avaient apprêtés. Celui-ci accrocha les dernières sacoches sur les selles, puis ils se hissèrent les uns après les autres sur leur monture.
- Allons-y, dit Sirÿa.
Neith jeta un dernier long regard à la demeure. Elle sentit son cœur se serrer, et ses mains trembler. Elle les raffermi autour de ses rênes. Il était trop tard pour faire marche arrière, de toute façon.
Ils quittèrent la ville en silence, fendant la foule qui rejoignait le marché, des regards curieux s’attardant de temps à autre sur eux. Neith se contenta de regarder droit devant elle, jouant nerveusement tantôt avec l’une de ses mèches de cheveux, tantôt avec la boucle de son collier d’or.
Ils continuèrent jusqu’à se trouver au dehors de la ville. Là, Shayan se rapprocha de Sirÿa, et ils discutèrent un instant de leur futur itinéraire, pointant en direction de ce que Neith devina être le nord.
Elle n’avait pas la moindre idée d’où ils se dirigeaient. De ce qui les attendait, sur la route. Penden était à des semaines de voyage, et tout pouvait arriver d’ici là. Ils pouvaient se faire attaquer, se perdre, se disputer… Neith se força de nouveau à prendre une inspiration. S’inquiéter n’arrangerait pas les choses, au contraire. Elle était là pour subvenir aux besoins de sa maîtresse, et incarner la présence joviale et rassurante parmi leur petit groupe dépareillé. Pas pour se ronger les sangs sur ce qui pouvait advenir.
L’esclave sentit un regard sur elle, et tourna la tête vers Sirÿa, qui l’observait silencieusement. Elle attendit que sa maîtresse parle, mais lorsqu’aucune parole ne franchit ses lèvres, Neith se détourna, mal à l’aise d’être scrutée ainsi.
- Continuons. Nous devons parcourir autant de distance que possible, si nous ne voulons pas dormir à la merci des tempêtes de sable, dit-elle finalement, profitant de l’opportunité pour serrer les flancs de sa monture, qui prit un petit trot.
Ils avancèrent ainsi, sans un mot, pendant plusieurs heures. Le soleil monta progressivement dans le ciel, et Neith du sortir un tissu pour se couvrir la tête et éviter une insolation. Elle s’arrêta un instant pour en proposer un à sa maîtresse, qui le passa. Puis, ils reprirent la route.
Ils ne s’arrêtèrent qu’une fois le soleil à son zénith, prêt d’un puit, pour grignoter un instant et se dégourdir les jambes. Neith grimaça, quand ses pieds touchèrent enfin le sol. Son arrière train et ses cuisses étaient endoloris, d’être restée si longtemps à cheval, et elle s’étira, pour essayer de ramener de la circulation dans ses membres.
Elle laissa l’animal aux côtés de ses camarades boire à l’auge, et s’avança vers le puit. Le mécanisme grinça, lorsqu’elle fit descendre puis remonter le seau. Elle remplit sa propre gourde, puis celle de Shayan et Sirÿa, s’arrosant le visage au passage, soupirant face à la chaleur du désert. Puis elle rejoignit les deux autres, assis à même des pierres, Shayan distribuant de la nourriture à Sirÿa.
Elle accepta sa propre part, prit une gorgée d’eau, alternant avec un morceau de pain. Elle sourit à la sensation du liquide parcourant sa gorge parcheminée.
- Je ne pensais pas que le désert serait aussi chaud. Je suppose que c’est tout ce sable à perte de vue, qui ne fait qu’amplifier la chaleur. J’espère que le pays Qiang sera plus frais.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirÿa Rahji
- Sédentaire -
Messages :
45

Date d'inscription :
11/11/2016


Mon personnage
Réputation: Angoissée caractérielle
Célébrité: Habitant
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Envol [PV Sirÿa et Shayan]   Lun 26 Juin - 15:06

Sirÿa oublia vite qu'elle était sur le dos d'un cheval, à voyager vers la frontière de son pays. Son esprit s'éloigna, oubliant la chaleur, le soleil et le sable. Tout le monde était maintenant habitué à ses rêveries. Ni son esclave ni son garde du corps ne vint la tirer hors de ses pensées, si ce n'est pour draper son crâne afin de le protéger du soleil. La maîtresse put s'abandonner à ses souvenirs et à ses fictions jusqu'à l'heure du déjeuner. Shayan choisis l'emplacement, aida la jeune vendeuse à descendre de sa monture et à se dégourdir les jambes. Elle s'étira avec l'élégance d'un renard des tempêtes.

"Merci"

Elle attrapa la galette aux bais que son garde du corps lui tendait et la porta à sa bouche. Cette dernière était sèche et semblait mâcher du carton. Sirÿa délaissa son repas le temps de s'hydrater. Elle senti le liquide frais dans son corps.

"Je ne pensais pas que le désert serait aussi chaud. Je suppose que c’est tout ce sable à perte de vue, qui ne fait qu’amplifier la chaleur. J’espère que le pays Qiang sera plus frais."

Shyan était trop occupé à se substanter pour répondre. Il ne parvint qu'à produire un son pâteux avant d'abandonner, préférant mordre à nouveau dans le pain plutôt que bavarder.

"Les marchands et marchandes prétendent que les nuits y sont fraîches et les journées douces. Je ne sais pas à quoi m'attendre."

Elle ignorait beaucoup de choses sur les contrées voisines, trop occupée qu'elle était à gérer son affaire. La curiosité était un sentiment nouveau chez elle. Maintenant, elle se demandait à quoi ressemblaient les étendues d'herbes et d'arbres qu'elle avait pu voir grossièrement représentées sur des pièces d'artisanat étrangères. Sirÿa termina sa galette et s'approcha de sa monture afin de la caresser. Elle observa un peu Shayan qui se préparait déjà à reprendre la route. Elle l'imita, se faisant une nouvelle fois aider pour se réinstaller sur le dos de l'animal. L'homme prit la tête et la femme se positionna à la hauteur de Neith. Sa bouche s'ouvrit une première fois mais elle ne trouva rien à dire qui ne sonnait pas stupide. Elle prit le temps de formuler une phrase convenable et reprit.

"J'ai hâte de découvrir les tissus Qiang. Ils ne viennent pas les vendre à Tadala, mais ils paraient qu'ils sont somptueux et mieux adaptés à leur climat."

Merci Sirÿa. C'était sa façon de lancer une conversation légère avec son amie de longue date. C'était maladroit et un peu égocentrique, mais ça lui ressemblait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neith Rahji'Akam
- Sédentaire -
Messages :
14

Date d'inscription :
15/11/2016


Mon personnage
Réputation: Esclave et confidente
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Envol [PV Sirÿa et Shayan]   Mer 26 Juil - 23:14

There’s nothing holding me backft. Sirÿa et Alec

Tandis que Shayan s’empiffrait goulument, émettant un bruit qui ressemblait plus à un grognement étouffé qu’à un mot distinct, Sirÿa lui répondit. Le pays Qiang semblait gracié d’un temps plus clément que celui qui régnait sur le royaume Nakhta. Bien que Neith l’eut connu toute sa vie, sa peau halée pouvant en témoigner, elle ne pouvait nier que l’idée d’une bise fraiche et de l’herbe verte – et non ces fagots séchés de foin qui arrivaient à Tadala – lui faisait miroiter une réalité toute autre.
Mais à cette réalité se joignaient les images des Qiang, dont elle avait déjà croisé de nombreuses guerrières, intimidantes et peu souriantes, et d’un pays inconnu leur réservant sans doute de nombreuses surprises. Neith se rembrunit.
Elle pinça les lèvres, son cœur battant ne lui rappelant que trop bien la peur procurée par l’idée de se trouver au milieu de personnes dont elle ne parlait pas la langue, dans un pays qui n’était pas le sien, avec Shayan pour seul protecteur et une dague au fond de son sac dont elle ne s’était jamais servie. Tant de choses pouvaient mal tourner.
Même avant de croiser la frontière, ils n’étaient pas en sécurité. Les nomades ne montaient guère autant au nord, mais les nuits froides du désert ou les rumeurs colportées par les marchands à propos d’invasion pesaient autour d’eux, tout aussi menaçantes. Elle se força à inspirer.
Lorsqu’ils eurent fini de partager leur maigre repas, Neith aida de nouveau sa maîtresse à se hisser à cheval. Puis Shayan vint l’aider à son tour, constatant ses jambes flageolantes malgré la pause qu’ils s’étaient octroyés, si peu habituées à de longues chevauchées. Elle le remercia d’un hochement de tête, et il lui adressa un sourire en coin avant de gagner sa propre monture. Puis, ils reprirent la route.
Sirÿa dériva doucement vers elle, et Neith la sentit hésiter, avant de se lancer :
- J'ai hâte de découvrir les tissus Qiang. Ils ne viennent pas les vendre à Tadala, mais ils paraient qu'ils sont somptueux et mieux adaptés à leur climat.
Neith se retint de répliquer que s’ils avaient attendu un peu plus, les marchands Qiang effrayés par la guerre seraient sûrement revenus à Tadala, eux et leurs beaux tissus. Elle se contenta d’apprécier l’effort fait par Sirÿa pour initier une conversation. Le voyage avait rendu Neith bizarrement silencieuse, elle qui habituellement pouvait babiller pendant de longues heures, animant le logis, se retrouvait avec la gorge nouée par l’anxiété.
- Si les journées sont effectivement plus fraîches là-bas, nous aurons tout intérêt à rapidement nous en procurer. Nos couvertures ne pourront pas rester indéfiniment accrochées à nos épaules. Et puis, nous risquerions de faire tâche…
Elles continuèrent ainsi à échanger pendant une bonne partie de l’après-midi, le soleil brûlant le moindre centimètre de peau qu’elles avaient le malheur d’exposer tandis qu’ils traversaient ce désert. Shayan se joignait de temps à autre à la conversation, ses réponses laconiques mais toujours les bienvenues. Lorsqu’enfin l’astre céleste franchit l’horizon, ils descendirent et installèrent un camp sommaire, à flanc de dune. Shayan parqua les chevaux, et Neith descendit les sacoches contenant nourriture et couvertures. Elle distribua ces dernières à ses camarades, le froid se faisant déjà plus mordant maintenant que les derniers reflets du soleil s’estompaient.
- Sans bois pour le feu, la nuit va être particulièrement désagréable. Heureusement que nous avons suffisamment de couvertures,  soupira-t-elle.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirÿa Rahji
- Sédentaire -
Messages :
45

Date d'inscription :
11/11/2016


Mon personnage
Réputation: Angoissée caractérielle
Célébrité: Habitant
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Envol [PV Sirÿa et Shayan]   Lun 14 Aoû - 14:18

Le groupe avançait à bon rythme. L'ambiance n'était pas lourde, ni gênante. Shayan observait les alentours avec attention, certainement à la recherche de points de repère. Les dunes et le ciel étaient les seuls composants de l'horizon. Plus d'une fois, Sirÿa soupira, las du manque de diversité. Cela lui rappelait son enfance. À l'époque, son sens de l'orientation était aiguisé et il lui était possible de retrouver le campement après s'être un peu trop éloigné. La vie sédentaire avait changé cela. Elle avait perdu sa capacité à se repérer mais avait gagné en assurance et en caractère en vivant loin des siens.

Neith semblait moins enjouée que d'habitude, mais Sirÿa n'était également pas dans son assiette. Les balancements de la monture, combinée au soleil lui donnaient légèrement le tournis. Sa bouche s'asséchait vite, l'obligeant à garder son outre constamment à portée de main. Le garde du corps semblait bien mieux supporter ces conditions qu'elles, habituées à la fraîcheur des maisons en chaux. La vie de sédentaire affaiblissait physiquement. La marchande était bien trop fière pour le dire à voix haute, cependant.

Il sembla à Sirÿa que le soleil disparût soudainement. La luminosité baissa subitement et la jeune femme crue qu'elle était en train de s'endormir. Son cheval ralenti comme s'il savait qu'il était temps de s'arrêter pour la nuit. La jeune femme mit pied à terre et confia l'animal au seul homme du trio. Elle se laissa envelopper d'une couverture et s'installa.

"Sans bois pour le feu, la nuit va être particulièrement désagréable. Heureusement que nous avons suffisamment de couverture."

Sirÿa eut un mouvement de surprise et se tourna vers Shayan. La nuit était claire, mais les ombres formées par les dunes la faisaient déjà frissonner. Elle serra un peu plus la couverture autour de ses épaules comme si cela suffisait à les faire disparaître. Son ami ne lui répondit pas, mais fouilla dans ses affaires jusqu'à en sortir un tissu replié avec un air de victoire. Il s'accroupit vers les jeunes femmes et dévoila une mince réserve de champignon d'oasis. Si les sédentaires les utilisaient principalement pour ses valeurs nutritionnelles, c'était pour les nomades un combustible de secours. Le champignon brûlait longtemps, bien que la taille des flammes était limitée.

Une fois le feu pris, Shayan s'éloigna chercher des herbes sèches et Sirÿa ne put s'empêcher de le suivre du regard, l'air inquiète. Le champignon émettait régulièrement de petit crépitement.

"Le vent est calme, ce soir."

Par vent, la marchande signifiait "esprits". Ajlan se tenait tranquille. Elle ne pouvait sentir sa présence ou même entendre ses gémissements. Peut-être approuvait-il se voyage. Ou il réservait son jugement pour plus tard. Elle frissonna en imaginant son courroux s'abattre sur elle si elle venait à lui déplaire.

Ses yeux continuaient de suivre le garde du corps à la trace, inquiète de le savoir à plusieurs mètres d'elle dans un environnement inconnu. Son esprit était toujours un peu ailleurs, mais moins qu'il n'avait pu l'être les jours précédents leur départ.  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayan Raakin
- Nomade -
Messages :
5

Date d'inscription :
09/08/2017


Mon personnage
Réputation: Fidèle parmi les fidèles
Célébrité: Etranger
Équipement:


avatar

MessageSujet: Re: Envol [PV Sirÿa et Shayan]   Jeu 17 Aoû - 12:33

Envol
Le chemin se faisait long, même pour le nomade. La chaleur était toujours la même, sans réels changements qui auraient pu apporter une once de fraîcheur chaque minute qui passait. En réalité, il la supportait mieux que les jeunes femmes. Le temps s'écoula à une vitesse qui aurait pu lui sembler vertigineuse, l'astre solaire disparaissait petit à petit. Il était tant pour une halte et pour une lune de plus.

Shayan s'arrêta donc et s'occupa des montures comme il le faisait chaque fois, attachant celles-ci assez solidement pour qu'elles ne s'enfuient, sans pour autant trop les serrer. En cas de grand danger, il faudrait qu'ils soient capables de s'enfuir sans passer des secondes à détacher un nœud.

Entendant la remarque de la Neith, il s'empressa à sa vitesse de fouiller dans sa calebasse, en sortant quelques champignons d'oasis. Il n'était pas peu fier d'avoir pensé à les emporter. Ils brûleraient suffisamment longtemps pour les réchauffer une bonne partie de la nuit, grandement suffisante, car ils repartiraient dès l'aube pour éviter de rester au même endroit trop longtemps. Créant le feu qui prit assez rapidement, il se leva néanmoins par mesure de sûreté pour aller chercher quelques feuillages secs. Il trouva son bonheur en quelques minutes seulement, sans trop s'éloigner, sachant que Sirÿa s'inquiéterait de ne plus voir sa silhouette dans la pénombre.

Ravivant le feu, il en garda une grande partie non loin de celui-ci. Aucun doute qu'il serait celui qui restera le plus tard éveillé ce soir-là. Après une dernière vérification visuelle autour de lui, il s'accorda de s'asseoir près du feu, laissant la plupart des couvertures aux femmes.

Son regard se perdit dans le crépitement léger des flammes, tout comme ses pensées également. Il se laissa à réfléchir à leur parcours de demain, sans pour autant en connaître la destination. L'orientation n'était pas son domaine, mais il était tout de même impatient de savoir, d'apprendre et de connaître ces nouveaux peuples. Ce périple semblait long, mais il n'en était pas moins enrichissant. Il l'avait choisi et acceptait ce travail à bras ouverts.

Lorsqu'il sortit de ses pensées, il tourna le regard vers Neith, puis Sirÿa, puis les chevaux, les tissus... Le silence, mis à part le feu, pouvait s'installer rapidement. Tout n'était que nature autour d'eux, et cela avait quelque part, un brin de repos qu'on pouvait leur accorder.

   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
- -



MessageSujet: Re: Envol [PV Sirÿa et Shayan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Envol [PV Sirÿa et Shayan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» premier envol [PV : Alyss]
» camelia shayan shepherd - i'm out of touch, i'm out of love. u.c
» Envol du Faucon | Rivière | Guerrier {PRÊT}
» Envol du Corbeau, un chat qu'il ne vaut mieux pas fréquenter
» Grady Tyler, l'Oiseau qui ne pouvait pas prendre son envol.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noren :: Désert Nakhti :: Le marché Tadala-
Sauter vers: